Hongrie-Portugal : le champion en titre ne trébuche pas

Hongrie-Portugal : le champion en titre ne trébuche pas

GROUPE F - Grâce à un doublé de Cristiano Ronaldo, les champions d'Europe en titre ont bien débuté la défense de leur titre, mais que ce fut laborieux dans une Puskas Arena acquise aux Magyars !

Le Portugal, tenant du titre, a souffert mais s'est imposé 3 à 0 contre la Hongrie, mardi à Budapest, avec un doublé de sa star Cristiano Ronaldo, ses dixième et onzième buts dans un championnat d'Europe, un record.

"CR7" a marqué le deuxième but sur penalty (87e) deux minutes après l'ouverture du score de Guerreiro (84e), puis le troisième dans le temps additionnel (90+2), face à des adversaires très accrocheurs, évoluant à domicile et dans un stade plein pour la première fois depuis un an et demi à cause du Covid-19. 

Avec ce doublé, la star du Portugal devient le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro avec un total de onze buts, soit deux de plus que le Français Michel Platini. Prochain match des Portugais : samedi contre l'Allemagne à 18h à Munich. 

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Live
Hongrie
En cours

0 - 3
15/06/2021
Puskás Aréna
Portugal
Guerreiro 84'
Ronaldo (s.p) 87'
Ronaldo 92'

PLACE AUX BLEUS


Merci d'avoir suivi ce direct avec nous. On vous donne rendez-vous ici pour le match du groupe F que nous attendons tous : 🇫🇷 France-Allemagne 🇩🇪, à Munich. Le Portugal a mis la pression sur ses deux concurrents dans la poule de la mort. 

VICTOIRE


C'est fini à Budapest, où les champions d'Europe en titre ont bien négocié leur entrée en lice dans la compétition. Tout s'est décanté dans les dernières minutes d'une rencontre qu'ils maîtrisaient sans pouvoir trouver la faille jusqu'à l'ouverture du score de Guerreiro, suivi d'un doublé de Ronaldo. 

Prochain match des Portugais : samedi contre l'Allemagne à 18h à Munich. 

90+2


Festival de Ronaldo qui dribble Gulacsi pour inscrire un doublé ! 

RECORD


La star du Portugal Cristiano Ronaldo, qui a marqué sur penalty, avant de signer un doublé contre la Hongrie mardi à Budapest, est devenu le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro avec un total de onze buts, soit deux de plus que le Français Michel Platini.

87'


Ronaldo ne tremble pas, prend Gulacsi à contre-pied et inscrit le but du KO ! 

PENALTY !!! 


Après un raid de Sanches, Rafa se fait retenir dans la surface par Orban. 

84' 


SOULAGEMENT pour les Portugais. L'ancien Lorientais Guerreiro, reçoit un centre contré de Rafa à 8m, reprend et sa frappe détournée trompe Gulacsi. 

🟨 CARTON POUR NEGO 

  

Le défenseur hongrois Nego reçoit un avertissement.

REMPLACEMENT PORTUGAL


William Carvalho sort, le Lillois Renato Sanches entre, avec la mission de trouver la solution ! 

80' 


Les Portugais pillonnent mais se font très peur quand, venu du côté droit,  Schon, l'entrant, efface Pepe et trompe Rui Patricio. Mais le Hongrois était hors-jeu ! 

76'


Schon entre et remplace Sallai, entreprenant sur son côté. Kleinheisler cède sa place à Sigér.

74'


Sallai se joue de Pepe et passe le défenseur d'un double contact. Enervé, le vétéran met la semelle.  

72'


Attila Szalai, le défenseur est monté aux avant-postes et inquiète Rui Patricio, avec sa tête. 

CHANGEMENT POUR LE PORTUGAL


Bernardo Silva cède sa place à l'attaquant du Benfica, Rafa.

68'


Grosse frappe de Bruno Fernandes plein axe depuis l'extérieur de la surface hongroise, Gulacsi détourne en corner.

64'


Il reste une heure de jeu... Il va falloir que les Portugais trouvent la solution. Mais le bloc hongrois est inamovible et il manque une touche de précision pour que les Lusitaniens parviennent à tromper Gulacsi.

57' 


Jolie occasion des Hongrois. Sallai allume de loin, Rui Patricio est sur ses gardes. Les esprits s'échauffent entre le capitaine hongrois Szalai et Ruben Dias. 

55' 


Le public gronde après que Sallai s'est effondré à 2m de la surface portugaise. L'attaquant hongrois a pris une gifle de la part de Ruben Dias, déjà averti. Il n'y a rien estime l'arbitre. Szalai demande au stade d'encourager l'équipe. 

50'


La moindre occasion est à saisir. Szalai décoche une frappe de loin après avoir bénéficié d'un petit mètre de liberté. Le gardien Rui Patricio sans forcer rassure tout le monde. 

48' 


Les hommes de Fernando Santos sont revenus avec les mêmes intentions que lors de la première mi-temps. Ils campent tous dans la partie hongroise du terrain. Les coéquipiers de Szalai sont impuissants. 

RETOUR AU JEU


Les 22 acteurs de cette rencontre virile mais correcte reviennent sur la pelouse de la Puskas. 

45'


Le temps doit paraitre long aux Hongrois et à leurs 68.000 supporters massés dans la Puskas Arena. Pendant quarante-cinq minutes, ils ont essuyé les assauts des Portugais. S'ils ont bien résisté jusqu'à la pause, il va falloir faire bien mieux, essayer de s'appliquer pour conserver le ballon, s'ils ne veulent pas encaisser un but... voire plusieurs, tant Silva, Jota et Ronaldo pèsent sur la défense. 

43'


Quel loupé de Ronaldo ! Le capitaine portugais, à la réception d'un centre venu de la gauche, manque le cadre plein axe à 5m des buts.

40' 


Diogo Jota réussit une frappe en pivot dans la surface, à 7m de Gulacsi qui ne se troue pas. 

🟨 RUBEN DIAS


Le défenseur central écope d'un carton pour un pied levé sur  Kleinheisler. C'est quand même un peu sévère, non ?

36'


Sallai frappe un coup franc et trouve le valeureux Szalai. De la tête, le capitaine hongrois trouve le cadre, mais Rui Patricio veille. 

32' 


Szalai et ses coéquipiers de l'attaque hongroise ne jouent pas suffisamment juste pour pouvoir inquiéter une défense portugaise très solide.

27' 


Les hommes de Fernando Santos ont mis la main sur cette rencontre. Le danger se rapproche des buts de Gulácsi. Il s'en faut de peu pour que ça passe pour Silva. 

BOUM ! 


Choc en altitude entre Semedo et Fiola. C'est spectaculaire mais les deux se relèvent sans bobo. La rencontre est engagée, on vous dit ! 

15'


La rencontre, après un quart d'heure de jeu est clairement à l'avantage des Portugais. Les Hongrois ne parviennent pas à franchir la ligne médiane, bien contenus par le milieu de terrain costaud de la Seleçao das Quinas.

INOXYDABLE RONALDO

7' 


Ruben Dias intervient sur Sallai. Dans le duel, l'attaquant hongrois tombe... Pas de faute, selon l'arbitre turc de la rencontre, Mr. Çakır.

5' 


Diogo Jota, servi par Bernardo Silva, allume la première mèche. D'une frappe puissante, il oblige Gulacsi à la parade.

4'


Les contacts sont rugueux, ça promet. Danilo est envoyé dans le décor (rien de grave, mais ça en dit long sur les intentions des hommes du sélectionneur italien de la Hongrie, Marco Rossi)

2'


Il est là Pepe ! Le défenseur de 38 ans n'hésite pas à mettre la cuisse et le corps pour défendre sur l'attaquant hongrois.

COUP D'ENVOI


C'est parti à Budapest, où les Portugais entament la défense de leur titre remporté en 2016 ! La rencontre débute par un bon vieux clapping des familles  ! 

AVANT-MATCH


Les joueurs pénètrent sur la pelouse de la Puskas Arena, dans une ambiance qui rappelle le bon vieux temps. 

AVANT-MATCH


Évidemment, du côté de la Seleçao Das Quinas, on va s'appuyer sur l'idole Cristiano Ronaldo. A 36 ans, le capitaine court toujours après les records. Cliquez ici pour voir ceux qu'il peut encore pulvériser. 

DIOGO JOTA 


À 24 ans, l'ailier de Liverpool est aligné sur le front de l'attaque. Il assume sans complexe le statut de champion d'Europe en titre. 

AVANT-MATCH


Quel protocole pour assister à la rencontre dans le stade Puskas ? Comme seule mesure sanitaire, tous les spectateurs qui pénètrent dans le stade doivent porter un bracelet jaune, récupéré à l'extérieur en échange d'une preuve de vaccination, ou d'un test PCR négatif pour les étrangers.

AVANT-MATCH 


Les Hongrois n'ont jamais battu le Portugal, mais les amateurs de football n'ont pas oublié qu'ils avaient mené au score par trois fois lors du match de l'Euro 2016 à Lyon. Ils avaient dû se contenter du nul 3-3, à cause d'un Ronaldo magistral. Ce résultat leur permettait néanmoins de terminer en tête du groupe devant le futur vainqueur. Comme on vous le rappelle ici⤵️

Hongrie-Portugal : cinq ans après, un nouveau match fou ?

AVANT-MATCH


PORTRAIT | C'est lui qui va devoir tenter de repousser les frappes de Ronaldo & Co : on vous présente Peter Gulacsi, le portier hongrois qui évolue au RB Leipzig.

Redoutable sur penalty, engagé... Trois choses à savoir sur le portier hongrois Peter Gulacsi

LES COMPOSITIONS


🇭🇺 HONGRIE : Gulácsi - Botka, Orbán, Szalai - Lovrencsics, Kleinheisler, Nagy, Schäfer, Fiola - Sallai, Szalai (cap).


🇵🇹 PORTUGAL :  Rui Patrício - Semedo, Rúben Dias, Pepe, Guerreiro - Danilo, William, Bruno Fernandes - Bernardo Silva, Diogo Jota, Cristiano Ronaldo (cap).

AVANT-MATCH


Les Magyars reçoivent Cristiano Ronaldo et compagnie dans ce stade flambant neuf bâti par la volonté de Viktor Orban, devant 65.000 spectateurs dont 8.000 supporters lusitaniens. L'enceinte de Budapest est la première depuis les confinements de mars 2020 à 100% de sa capacité.

Euro : la Puskas Arena, un stade flambant neuf pour des Magyars en pleine renaissance

AVANT-MATCH


Bonjour et bienvenue sur ce direct commenté. Le coup d'envoi à la Puskas Arena de Budapest est donné à 18H. 

Évidemment, nous n'avons d'yeux que pour nos Bleus. Mais avant que l'équipe de France n'affronte l'Allemagne pour un choc au sommet de ce groupe F, il y a un match important qui se dispute, du côté de la Puskas Arena de Budapest. Il ne faut pas le louper, d'abord, parce qu'il marque l'entrée en lice dans la compétition de rien de moins que le champion d'Europe en titre : le Portugal de Cristiano Ronaldo. 

À 36 ans, le leader de la Seleçao das Quinas a vanté le "potentiel énorme" d'une équipe"plus jeune" que celle qui a remporté l'Euro 2016... même sans le défenseur Joao Cancelo positif au Covid-19. La Hongrie coachée par l'Italien Marco Rossi est prévenue.  

Le public, un facteur important

Cette rencontre a aussi une saveur bien particulière car elle se dispute dans un stade plein ! Avec ses 68.000 places, la Puskas Arena de Budapest, inaugurée en 2019 dans le cadre d'un ambitieux programme national de construction et rénovation de stades lancé par Viktor Orban à son retour au pouvoir en 2010, est la seule enceinte de l'Euro à ne pas appliquer de jauge de spectateurs en ces temps de crise sanitaire. Il s'agit tout bonnement du premier match international à 100% de public en Europe depuis mars 2020, rencontres de clubs et sélections confondues.

Dans le groupe de la mort, tout faux pas est fortement déconseillé. Les Magyars, privés de son principal argument offensif Dominik Szoboszlai, peuvent jouer les trouble-fêtes. Si les hommes de Fernando Santos sont invaincus lors de ses 13 matches précédents face à la Hongrie (9 victoires, 4 nuls), ils seront aussi confrontés à un public hongrois déchaîné. Comme les Bleus, comme les Allemands... les Portugais doivent terminer dans les deux premiers du groupe F pour être certains d'accéder aux huitièmes de finale. Même si la troisième place peut aussi être qualificative, en fonction de leurs performances.

Suivez toute l'actualité de l'Euro et des Bleus sur notre live permanent

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas et 26 décès enregistrés en 24h

Pass sanitaire à l’hôpital et dans les Ehpad : finalement, c'est oui sauf aux urgences

Des clusters dans 22 campings : que se passe-t-il en Vendée ?

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Covid-19 : en Inde, l'épidémie de "champignon noir" bat tous les records

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.