Un magazine allemand condamné à verser 50.000 euros à Michael Schumacher

Un magazine allemand condamné à verser 50.000 euros à Michael Schumacher

JUSTICE - La chambre des médias du tribunal régional de Hambourg a condamné, ce vendredi, l'hebdomadaire Bunte à payer 50.000 euros de dommages-intérêts à l'ex-pilote de F1 Michael Schumacher, pour avoir diffusé en 2015 une fausse nouvelle sur son rétablissement.

Un épais brouillard continue d’envelopper Michael Schumacher, et plus particulièrement son état physique, maintenu dans un secret absolu par son entourage depuis son tragique accident de ski fin 2013. Une nouvelle vient cependant de nous parvenir, pas forcément bonne, mais du moins suffisamment fiable : l’ex-pilote star de la Formule 1 ne remarche pas. C’est en effet le sens de la décision de justice rendue ce vendredi par la chambre des médias du tribunal régional de Hambourg, qui a condamné l'hebdomadaire Bunte. Lequel avait titré sur sa Une, en décembre 2015 : "C'est plus qu'un miracle de Noël, Michael Schumacher peut de nouveau marcher."

Lire aussi

"La cour estime que cette affirmation est fausse, puisqu’il ne peut toujours pas marcher aujourd’hui", a ainsi indiqué la présidente Simone Käfer, ce vendredi, en jugeant le magazine coupable de violation de la vie privée du septuple champion du monde, aujourd’hui âgé de 48 ans. En outre, Bunte devra verser 50.000 euros de dommages-intérêts à Michael Schumacher, dont la famille avait réclamé le double. Pourquoi une telle différence ? Parce que les journalistes ont pu prouver qu’ils avaient effectué un travail de recherche avant de publier l’information. L'amende aurait été plus lourde seulement dans le cas contraire, a précisé le tribunal. On ne sait pas encore si son entourage fera appel ou non de cette décision.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Haïti : sept religieux catholiques dont deux Français enlevés, une rançon réclamée

Lire et commenter