Une croix gammée découverte sur le terrain de Croatie-Italie

Une croix gammée découverte sur le terrain de Croatie-Italie

DirectLCI
NAZI - Vision ignoble au moment du match entre la Croatie et l'Italie, pour le compte des qualifications pour l'Euro 2016 (1-1). Une croix gammée figurait sur le terrain du stade Poljud, à Split, alors que le match se jouait à huis-clos.

La Croatie et l'Italie ont fait match nul (1-1), vendredi 12 juin, dans le cadre de leur match de qualifications pour l'Euro 2016. Mais ce n'est pas ce qui sera retenu du match. Des tribunes de presse – le match se déroulait à huis-clos –, le site Tuttosport a en effet remarqué la présence... d'une croix gammée.

24 heures et 48 heures avant le match

Peint directement ou gravé sur l'herbe – probablement entre 24 heures et 48 heures avant le match, a indiqué la Fédération croate au Daily Mail – le symbole nazi a éclipsé le spectacle tout durant la première période. Aussitôt la mi-temps sifflée par l'arbitre, des techniciens se sont précipités sur la pelouse pour tenter de limiter les dégâts, sans trop de succès.

Sitôt les premières photos de l'ignoble symbole devenues virales, les représentants de la Fédération de football croate n'ont pas perdu de temps pour se répandre en excuses, auprès "des fans qui regardaient le match à la télévision, aux deux équipes et à nos invités." Samedi 12 juin, la présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarovic faisait part de son indignation : "Cet acte inflige un dommage incommensurable à la réputation des citoyens croates et à leur patrie partout dans le monde."

Les supporters croates, des récidivistes

L'affaire ne tombe pas bien pour la Croatie du football, qui disputait là un match à huis-clos, en punition des multiples débordements de ses supporters. A l'aller, en novembre 2014, les supporters du drapeau à damier s'étaient faits remarquer en allumant des fumigènes, forçant l'arbitre à stopper le match. Il y a quelques mois, à l'occasion du carton croate face à la Norvège (5-1), ces mêmes supporters avaient multiplié les chants racistes.

EN SAVOIR + >> Des fumigènes forcent l'arbitre à stopper Italie-Croatie

Le président de la Fédération croate, le légendaire attaquant local Davor Suker, n'a pas botté en touche au moment de commenter l'incident : "Le racisme est un de nos problèmes, et nous travaillons à le résoudre même si, malheureusement, un incident est arrivé ce soir." En attendant, la Croatie est sous le coups de sanctions sportives. D'ici là, la police poursuit son enquête.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter