Gagnante surprise de l'US Open, qui est Emma Raducanu, le nouveau phénomène du tennis féminin mondial ?

Gagnante surprise de l'US Open, qui est Emma Raducanu, le nouveau phénomène du tennis féminin mondial ?

PORTRAIT - En battant Leylah Fernandez 6-3 6-4 en finale de l'US Open, Emma Raducanu, 18 ans, est devenue la première joueuse issue des qualifications à remporter un tournoi du Grand Chelem.

C'est un exploit qu'aucun suiveur du tennis, même aguerri, n'aurait pu pronostiquer. Emma Raducanu, 18 ans, a remporté cette nuit à New York, son premier tournoi du Grand Chelem, mais aussi son premier tournoi tout court sur le circuit professionnel. Opposée à l'Espagnole Leylah Fernandez, à peine plus âgée qu'elle (19 ans), la Britannique n'a montré aucune signe de fébrilité durant toute la partie pour s'imposer en 1h51, 6-3 6-4. 

Une citoyenne du monde honorée par Elizabeth II

C'est un authentique exploit qu'a réalisé la joueuse britannique. Elle devient la première joueuse, circuit masculin et féminin confondus, à remporter un tournoi du Grand Chelem et aussi la plus jeune depuis la Russe Maria Sharapova qui avait remporté Wimbledon à 17 ans en 2004. 

Durant cet US Open, la jeune joueuse a affiché des statistiques affolantes avec 10 matchs disputés pour 20 sets remportés et surtout zéro manche perdue. Une performance qui lui vaut aujourd'hui les honneurs de la reine d'Angleterre Elizabeth II : "Je vous adresse mes félicitations pour votre succès à l'Open de tennis des États-Unis. C'est une réalisation remarquable à un si jeune âge, et témoigne de votre travail acharné et de votre dévouement", a déclaré la reine dans un communiqué publié sur Twitter.

Né en 2002 à Toronto d'un père roumain et d'une mère chinoise, Emma Raducanu avait 2 ans quand ses parents ont déménagé en Angleterre, dans la ville de Bromley dans la banlieue de Londres, pour poursuivre leur carrière dans la finance.

Passe ton bac d'abord

Dès l'âge de 5 ans, beaucoup voient en elle une future star mondiale du tennis. "Emma tenait les échanges avec les entraîneurs. Nous n'arrivions pas à y croire. Je me souviens avoir pensé que nous la verrions un jour à Wimbledon", a raconté au Times sa professeure d'alors, Rebecca Rodger. 

Mais ses parents préfèrent qu'elle se concentre sur les études. Elle joue très peu ses deux dernières années en raison de la pandémie et de la préparation à ses examens. Elle a d'ailleurs obtenu son baccalauréat à la Newstead Wood School à Orpington quelques semaines seulement avant d'être sacrée à l'US Open. 

De la 338e place à la 23e place mondiale en 3 mois

Emma Raducanu a réussi un autre exploit : celui de remporter un Grand Chelem dès sa deuxième participation. En juillet dernier  Wimbledon, elle avait été éliminée en huitième de finale par l'Australienne Ajla Tomljanović. Celle qui était alors la 338e joueuse mondiale avait expliqué, après un malaise qui l'avait contraint à l'abandon, "avoir sans doute mal géré le stress en jouant devant une foule si nombreuse." Force est de constater que huit semaines plus tard, Emma Raducanu, devenue la première Britannique lauréate d'un Majeur depuis Virginia Wade en 1977 à Wimbledon, a vite appris à maîtriser ses émotions.  

Et c'est peut-être ça le plus impressionnant : 338e mondiale à Wimbledon, 150e au début de l'US Open, Raducanu va grimper dès lundi au 23e rang mondial.

Lire aussi

La nouvelle étape pour la jeune femme va être de gérer sa nouvelle notoriété. 

Elle, qui s'affiche déjà dans la dernière édition britannique du magazine Vogue, a aussi signé des partenariats avec les équipementiers Nike et Wilson, mais aussi le joailler Tiffany & Co.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Taux d'incidence du Covid-19 : où en est l'épidémie en France ?

Ségolène Royal échoue à se faire élire au Sénat

Les filles de Barbès

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.