Lucas Pouille tacle "ceux qui crachent sur le maillot français"

Lucas Pouille tacle "ceux qui crachent sur le maillot français"

US OPEN - Qualifié pour le 3e tour du Grand Chelem new-yorkais dans la nuit de mercredi à jeudi, le Français en a profité pour régler quelques comptes...

Le message est passé. Désireux de poursuivre l’aventure avec l'équipe de France de Coupe Davis et vexé de ne pas avoir pu aller aux JO, Lucas Pouille n'a que très moyennement apprécié les polémiques qui ont marqué le passage du tennis tricolore à Rio, lors des derniers Jeux olympiques. Et après avoir dû batailler ferme pour ne défaire du Suisse Marco Chiudinelli au deuxième tour de l’US Open (4-6, 3-6, 7-6 (8/6), 6-2, 6-0), le n° 25 mondial a lâché ceci : " Il y a beaucoup de tension de mon côté, a notamment expliqué celui qui espère être retenu par Yannick Noah pour affronter la Croatie en demi-finale de Coupe Davis à la fin du mois. La raison est simple, il y en a qui crachent sur le maillot de l’équipe de France et moi je le vénère. Et voilà dans trois semaines, j’ai tellement envie d’y être que ça me met énormément de tension". 

Paire en ligne de mire

Une attaque à peine voilée, envoyée en direction de Benoît Paire, exclu pendant les Jeux pour son comportement peu collectif.  "Ne pas savoir si je vais y être, ça me tend. La première fois que j’ai porté (le maillot français), c’était avec tellement de fierté", a expliqué Pouille qui, à 22 ans, a fait ses débuts en Coupe Davis en juillet lors du quart de finale contre la République tchèque (3-1). Mais qui n’avait ensuite pas été retenu pour les JO, au profit de Paire…"Quand je suis ici (à New-York, ndlr), je me représente, mais je représente aussi la France, a-t-il poursuivi. C’est pour ça qu’à chaque match que je joue je me dois d’être exemplaire, et de donner le maximum". Pas comme d’autres, donc…

Je me représente, mais je représente aussi la France. C’est pour ça qu’à chaque match que je joue je me dois d’être exemplaire- Lucas Pouille

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Aubervilliers : une fête au commissariat en plein couvre-feu, la préfecture promet des sanctions

EN DIRECT - Covid-19 : faute d'approvisionnement, plusieurs régions suspendent les premières injections de vaccin

2000 livres et un aller-simple pour quitter le Royaume-Uni : l'offre surprenante de Londres aux citoyens de l'UE

Pas d'annonce mais de la pédagogie : de quoi parlera Olivier Véran à 14h ?

Frontière France-Belgique : de nouvelles règles s’appliquent désormais

Lire et commenter