Usain Bolt sur son accident avec le Segway : "C'est Justin Gatlin qui a payé le caméraman"

 Usain Bolt sur son accident avec le Segway : "C'est Justin Gatlin qui a payé le caméraman"

ATHLÉTISME - Face aux médias, Usain Bolt fait le show comme sur la piste. En témoigne sa dernière sortie, après son triomphe en finale du 200m et son accident de Segway, sur lesquels il est revenu avec beaucoup d'humour.

Le monde a fait la connaissance d'Usain Bolt en le voyant faire le kéké face caméra juste avant la finale du 100m. À l'époque, tous ses concurrents affichaient un visage fermé à ses côtés, par habitude. Aujourd'hui, ils font tous des coucous et sourient. Un bon indicateur de la trace que laissera le Jamaïquain à l'échelle de son sport. Reste que, durant ces Mondiaux, on l'a première fois vu ostensiblement tendu. Jusqu'à sa victoire de dimanche dernier sur 100m , qui a fait office de déclic, nous permettant de retrouver le joyeux drille ultra-dominateur sur les séries puis en finale du 200m jeudi. Ainsi, quelques heures après ce dernier triomphe, au moment de commenter ses exploits, Bolt a fait du Bolt comme jamais.

"On ne parle pas de mon 200m comme ça !"

"C'est un grand accomplissement que de gagner le 200 m et de réaliser le doublé (100-200 m). C'est aussi un grand cadeau, pour moi et pour mon pays. Après, j'ai surtout célébré avec autant de force parce que Justin Gatlin a dit plus tôt dans la semaine qu'il allait faire quelque chose d'exceptionnel sur le 200 m. Et moi j'ai pensé : 'On ne parle pas de mon 200m comme ça !' Alors j'avais à lui prouver que je suis le numéro 1", a-t-il balancé, preuve que cette rivalité avec l'Américain le travaillait et l'avait mis sous pression. D'ailleurs, au sujet du Segway qui est venu le faucher par derrière après la finale , il a eu ce mot délicieux : "La rumeur que j'essaie de lancer dès à présent, c'est que c'est Justin Gatlin qui l'a payé." La voici relayée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 48.000 contaminations en 24 heures, en hausse de 55% sur une semaine

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.