UTMB : plongée au coeur d'une des courses les plus dures au monde

DirectLCI
1/10 Créé en 2003, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc est une course hors norme où les participants doivent parcourir à pied 170 km et 10 000 mètres de dénivelé positif en moins de 46 h 30. Cette année, pour la douzième édition, la course a été lancé le vendredi 28

F.Santrot/metronews

2/10 Pour ne pas se tromper, pour se rassurer, pour ne rien oublier... certains coureurs ont apposé un tatouage temporaire sur leur avant-bras avec tous les points de passage et les cols à franchir au cours de l'UTMB.

F.Santrot/metronews

3/10 2300 coureurs (dont seulement 7 % de femmes) s'élancent chaque année sur cette course de trail mythique. La moyenne d'âge est de 45 ans.

F.Santrot/metronews

4/10 Certains coureurs ont recours à toutes les technologiques possibles pour espérer ne pas (trop) souffrir et franchir la ligne d'arrivée. Hélas, ce participant - qui a recours de manière extensive au K taping, ces bandages autocollants très colorés censés

F.Santrot/metronews

5/10 La caisse à savon metronews au top ! Trois collègues journalistes pour donner le départ sur Jump Around de house of Pain. On y croit !

Red Bull

6/10 A la nuit tombée, c'est à la lampe frontale que les participants continuent d'avancer. Si les favoris courent même dans les pentes, la plupart des participants doivent marcher sur les inclinaisons les plus fortes.

F.Santrot/metronews

7/10 En pleine montagne, au 38e kilomètre, les coureurs peuvent trouver des ravitaillements bien fournis : eau, boissons énergétiques, banane, barres de céréales, soupes chaudes... tout est fait pour aider les coureurs à s'alimenter au mieux pendant l'épreuve

F.Santrot/metronews

8/10 Un bénévole aide un coureur à remplir sa gourde de boisson énergétique.

F.Santrot/metronews

9/10 S'arrêter au ravitaillement, ce n'est pas forcément perdre du temps. Car s'alimenter (ici un bouillon avec quelques pâtes) permet de faire le plein d'énergie et de garder la forme sur les pentes en direction du Col du Bonhomme (2329 mètres).

F.Santrot/metronews

10/10 Même en pleine nuit et en montagne, les coureurs croisent un peu partout des supporteurs qui encouragent les sportifs du début à la fin de l'UTMB. Certains participants comparent cette ambiance à celle du Tour de France.

F.Santrot/metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles