VIDÉO - 600 amateurs traversent Paris en paddle

DirectLCI
RESTER DEBOUT - En marge du Salon Nautic de Paris, la septième édition de la Nautic SUP Paris Crossing, la traversée de Paris en Stand Up Paddle a eu lieu dimanche 4 décembre. Un départ à 8h du matin, en plein crépuscule, 600 coureurs se sont lancés sur la Seine, un spectacle unique.

Depuis 5h du matin,  les amateurs et professionels de Paddle se pressent sur le quai François Mauriac, à quelques mètre de la BNF, dans le VIe arrondissement de Paris. Tous les participants sont vêtus de combinaison légères, les échauffements commencent, certains grelotent et attendent que le soleil se lèvent pour que le termomètre dépasse les 5 degrés. Un spectacle étonnant pour une course qui existe depuis 7 ans maintenant et ne cesse de glaner des adepts au fil des éditions. 

600 sur la ligne de départ

Parmi les participants, Camille Lecointre fait partie des vedettes de la course. Elle est médaillée de bronze avec Hélène Defrance en 470 (un voilier de 4,70 m) aux derniers Jeux Olympiques de Rio. La championne est impressionée par le nombre de personnes venues participer à la traversée de Paris en Stand Up Paddle. "Ça fait du monde sur la ligne de départ. En voile on est beaucoup moins que ça. Il faudra faire attention de pas tomber." La descente sur la Seine semble compliqué et les chutes arrivent vite.  Avec le mètre qui sépare le quai du niveau de l'eau, la rame dans une main et la planche dans une autre, certains amateurs sont directement tombés, dans une eau à 7°C.

Un paysage unique

"Au-delà de la course, je vais vraiment essayer de profiter et de lever les yeux, on est dans une superbe ville.", conclu en souriant Camille Lecointre. Même son de cloche chez les amateurs, tel que Ryan, qui fait la course pour "le Ride, le paysage, ça va être fabuleux". En l'espace d'une heure et trente minutes, les coureurs ont traversé Paris en passant devant la Cathédrale Notre-Dame de Paris et la Tour Eiffel pour terminer au quai de Javel dans le XVIe arrondissement. 


Seulement deux participants ont abandonné.  Les badauds ont admiré le spectacle depuis les ponts qui jonchent la Seine. Fadila a reservé sa place pont Mirabeau  à 8h30 pour être sûre de ne pas rater ces centaines de surfers intrépides.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter