Après les obsèques de Maradona, Buenos Aires retrouve la réalité du confinement

Après les obsèques de Maradona, Buenos Aires retrouve la réalité du confinement

En Argentine, les autorités avaient décrété trois jours de deuil national. Finalement, les obsèques ont été précipitées. Qu'est-ce qui explique cette accélération des funérailles ? Réponse avec notre envoyé spécial Quentin Fichet.

Des milliers d'Argentins sont venus jeudi dans le quartier populaire de La Boca pour rendre un dernier hommage à Diego Maradona. Aujourd'hui, il n'y a presque plus personne dans les rues. En pleine crise du Covid-19, il est possible que les autorités argentines aient voulu limiter au maximum cette période de deuil national pour éviter que les rassemblements gigantesques que nous avons vus ces derniers jours ne se multiplient. Il s'agit donc d'éviter un bond de l'épidémie et qu'il y ait beaucoup de contamination au coronavirus. Finalement, la vie a repris son cours comme s'il ne s'était presque rien passé hier. Mais les rares visages des Argentins que nous avons rencontrés ce matin étaient tristes.

Toute l'info sur

Le WE

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter