VIDÉO - Mondiaux de Londres : grosse déception pour Garfield Darien, 4e du 110m haies

VIDÉO - Mondiaux de Londres : grosse déception pour Garfield Darien, 4e du 110m haies

SPORT
DirectLCI
DÉCEPTION - À deux centièmes du podium. Garfield Darien (13"30) a terminé à la 4e place sur 110m haies derrière le Hongrois Balazs Baji (13"28), ce lundi 7 août lors des Mondiaux de Londres. Le hurdleur français, qui a commis plusieurs erreurs, n'a pas eu les jambes pour le podium. Le Jamaïcain Omar McLeod (13"04) l'emporte.

Il avait laissé entrevoir de belles promesses. Il n'a pu les concrétiser sur la piste. Épatant de maîtrise mais perfectible dimanche en demi-finales du 110m haies, Garfield Darien (13"30) n'a pas été en mesure d'accrocher un podium ce lundi en finale à Londres. Le hurleur a échoué derrière Omar Mcleod (13''04), qui s'est offert son premier titre mondial en plein air, Sergey Shubenkov (13''14) et Balazs Baji (13''28).


Le Lyonnais n'ouvrira pas le compteur de l'équipe de France d'athlétisme dans ces Championnats du monde. Douze ans après l'or de Ladji Doucouré à Helsinki, le saut de haies français rêvait de pareille issue. Il n'en a rien été.

Face à lui, le Jamaïcain Omar McLeod, auteur des trois meilleurs chronos de la saison, était le grand favori. Il était (et est toujours) le seul à être descendu en dessous des 13 secondes cette année, à deux reprises. Le Russe Sergey Shubenkov, deuxième performer mondial (13"01), et le Hongrois Balazs Baji, étaient aussi de la partie. 


Mais avant de rentrer sur la piste londonienne, Garfield Darien avait des arguments. Et pas des moindres. Le premier, 13"09 à Ostrava en juin, en faisait le troisième meilleur performer mondial présent en finale. Le second, 13"17, avait été réalisé dimanche où il n'avait pas été gâté par le sort en héritant de la demi-finale la plus relevée, déjà face à ses futurs adversaires en finale. Insuffisant, toutefois, pour décrocher une médaille.

En vidéo

Mondiaux d'athlétisme : le roi Usain Bolt échoue devant Justin Gatlin et s'offre le bronze

Un retour (presque) gagnant

Après un an d'absence suite à une blessure à la cuisse, blessure qui l'a privé des jeux de Rio, le double vice-champion d'Europe avait pourtant montré de belles pré-dispositions l'hiver dernier en obtenant les minima pour les championnats d’Europe indoor, à Belgrade, où il avait finalement terminé quatrième. Un échec qui ne l'avait pas empêché de bien attaquer la période estivale. De Montgeron en mai à Ostrova en juin, le chrono de Darien n'avait cessé de baisser (13"33 à 13"09, record personnel). La suite, malheureusement... on la connaît. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter