VIDÉO - Un an après, le 13 novembre 2015 vu par les Bleus : "Un drame auquel on sera lié à vie"

SOUVENIRS - Quasiment un an après les attentats du 13 novembre, à Paris et Saint-Denis, l'équipe de France va jouer au Stade de France, ce vendredi contre la Suède (20h45 sur TF1). Blaise Matuidi, Didier Deschamps, Hugo Lloris et Paul Pogba, tous sur place ce soir-là, se souviennent avec peine et douleur.

13 novembre 2015. 21h17. Une première explosion retentit aux abords du Stade de France, suivie d'une deuxième puis d'une troisième. Trois kamikazes viennent de se faire exploser alors que la France affrontait l'Allemagne (2-0) en match amical. Ce vendredi, 364 jours après cette tragique soirée, les Bleus accueillent la Suède sur cette même pelouse. En hommage aux 130 victimes de Paris et Saint-Denis, un minute de silence sera respectée par les 80.000 spectateurs de l'enceinte dyonisienne.


De cette soirée, les joueurs de l'équipe de France ont conservé des souvenirs indélébiles, gravés à jamais. L'un des milieux des Bleus, Blaise Matuidi, présent ce soir-là au Stade de France, se souvient. "Je me souviens toujours la réaction qu'on a eu sur le terrain. Ça me restera à vie. Ce sont des moments qu'on n'oublie pas, et qu'on n'aimerait ne jamais revivre. [À la fin du match], on était très tristes et abattus parce ce qui s'était passé. C'est un très, très mauvais souvenir."

Ça me restera à vieBlaise Matuidi, milieu de terrain de l'équipe de France

Et si comme le dit Didier Deschamps, "le temps a forcément attenué" la peine, le capitaine Hugo Lloris l'assure, il est toujours aussi difficile d'en parler : "C'est un drame auquel on sera lié à vie. Bien sûr, qu'on a évoqué ce fameux 13 novembre entre nous mais vaguement et brièvement parce que c'est un sujet assez difficile."


Encore marqués, car c'est aussi "le football qui était visé" selon le sélectionneur, les Bleus ont malgré tout continué à vivre. À l'instar de leurs compatriotes. "On ne peut pas vivre sur ça, rester chez soi et avoir peur de ces personnes-là (ndlr : les terroristes)". Un message de résistance, signé Paul Pogba. 

En vidéo

Un an après, le 13 novembre 2015 vu par les Bleus

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les attentats du 13 novembre, deux ans après

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter