VIDEO - Benoît Paire pète les plombs et trouve que "tout est pourri" à Wimbledon

VIDEO - Benoît Paire pète les plombs et trouve que "tout est pourri" à Wimbledon

TENNIS - Battu dès le deuxième tour par Roberto Bautista jeudi, après avoir mené deux sets à rien, le Français était très agacé. Il s'est d'abord acharné contre une chaise sur le court puis Benoît Paire n'a ensuite pas hésité à dire tout le mal du tournoi londonien.

Un sacré caractère. Le très volcanique Benoît Paire s'est une nouvelle fois fait remarquer. Vraiment pas fan de Wimbledon, l'Avignonais a encore laissé filer bêtement un match qu'il avait à sa main à force de s'énerver. Opposé à Roberto Bautista (n° 22) au deuxième tour du tournoi londonien, le 68e joueur mondial a été éliminé jeudi (2-6, 4-6, 6-3, 6-3, 6-3), après avoir pourtant mené deux sets à zéro.

"De toute façon je n’aime pas Wimbledon, tout le monde le sait"

Très agacé par la tournure des événements, Paire, sur un échange perdu, a d'abord violemment shooté dans une chaise avant de râler et encore râler sur son niveau de jeu déclinant. Après la défaite, celui qui trouve le Grand Chelem britannique est bien trop normé, a donc fait part de son désamour pour le tournoi et joué les rebelles. "Quitter Wimbledon, je m'en fous. Ce n'est pas un tournoi que j'aime bien. Tout est pourri ici, a-t-il notamment lâché. Je ne suis pas le seul à penser ça, mais peut-être le seul à le dire".

Il le clame même haut et fort : "Même si je suis déçu d’avoir perdu, je reste sur un bon tournoi et une bonne première moitié de saison. Là je vais prendre 45 points, pas mal d’argent et vais me retrouver soixantième à la fin de Wimbledon. Et tant pis si les gens sont frustrés en m’écoutant. De toute façon je n’aime pas Wimbledon, tout le monde le sait." Au moins c'est clair. 


A LIRE AUSSI 
>> Nadal tombe dès le deuxième tour !
>> 
Retrouvez toute l'actu sport ici  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.