VIDÉO - Massés devant le Crillon, des milliers de supporters ont attendu les Bleus pour rien lundi soir

SPORT
COUAC - Reçus par le président de la République à l’Elysée, les Bleus devaient ensuite passer une bonne partie de la soirée dans un grand palace parisien, où les attendaient des milliers de personnes. Mais ils ne s’y sont jamais rendus, laissant les supporters sur leur faim.

Ils ont attendu… pour rien ! Des milliers de Français, qui avaient parfois attendu déjà tout l’après-midi sur les Champs-Elysées sans avoir vu passer leurs idoles pour certains, s’étaient donné rendez-vous devant le Crillon, le célèbre palace parisien situé Place de la Concorde. Même si cela n’était pas prévu au protocole, les joueurs de l’équipe de France devaient en effet s’y rendre après leur passage en début de soirée à l’Élysée avec Emmanuel Macron. 


Dans la rue, ces supporters chantaient, regardaient vers les balcons du palace en espérant enfin voir un joueur… Au final, personne ne viendra de la soirée, à l’exception du capitaine Hugo Lloris qui arrivera en fin de soirée dans la plus grande discrétion avec sa compagne, et de Didier Deschamps en compagnie d'une partie de son staff. D'autres joueurs, dont Olivier Giroud, ont quant à eux rejoint les lieux bien plus tard dans la nuit.

Couac et feinte

Alors que s’est-il passé ? Couac dans l’organisation ? Problème de communication ? Il semble que la dernière option soit la plus probable. Alors qu’à 22 heures les gens attendaient encore avec espoir, ils sont sans savoir que l’équipe de France a tweeté officiellement à 20h36 que les joueurs resteraient finalement à l’Élysée. "Les joueurs sont à l'Elysée et y restent pour la soirée. Aucun rendez-vous dans un grand hôtel ou palace parisien ne suivra ce rendez-vous. #FiersdetreBleus "

En réalité, bon nombre de Bleus avaient prévu de passer la fin de soirée dans différents endroits de la capitale, comme dans le 8e ou 16e arrondissement, et cela loin de toute agitation. Le palace fermera ses rideaux vers 23h dans l’incompréhension la plus totale, alors même que tout était prêt pour accueillir les champions du monde, selon nos informations. La foule a ensuite été dispersée entre colère et déception. Une opération au cours de laquelle 30 individus ont été interpellés dont 23 ont été placés en garde à vue. 

En vidéo

"Ne changez pas !", le discours d'Emmanuel Macron pour les Bleus dans les jardins de l'Élysée

En vidéo

Emmanuel Macron de nouveau sollicité par Paul Pogba...

Ce mardi, aucun rendez-vous officiel au programme. Certains joueurs rentreront en revanche chez eux où ils seront fêtés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les Bleus champions du monde : deux étoiles plein les yeux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter