De la main de Dieu à l’ami des dictateurs, retour en images sur la vie de Diego Maradona

De la main de Dieu à l’ami des dictateurs, retour en images sur la vie de Diego Maradona

Assurément dans son domaine, Diego Maradona était un génie. Né dans la pauvreté, il est devenu l'un des hommes les plus célèbres au monde et l'auteur de l'un des plus beaux buts de l'histoire. Mais sa légende dépasse de loin le cadre du sport.

C'est son talent et uniquement son talent qui aurait dû lui permettre de devenir le plus grand footballeur de son temps. Le 22 juin 1986, Diego Maradona élimine tout seul l'Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde. Pourtant, quatre minutes plus tôt dans le même match, c'est en trichant qu'il devient une légende. Un but qu'il a lui-même baptisé "la main de Dieu", en toute simplicité. Sa vie est une revanche sur une enfance pauvre dans une banlieue sud de Buenos Aires. C'est le football qui le sort de la misère et sa virtuosité qui va le rendre populaire. En Argentine, puis en Europe comme à Naples, Maradona devient l'idole du peuple et de la rue, qui le célèbre pour ses victoires, mais lui pardonne sa toxicomanie ou ses liens avec la mafia. Toute sa vie, Diego cultive cette confusion. On lui consacre des films et des chansons.

Toute l'info sur

Le 20h

El Pibe de Oro, le garçon en or devient l'ami des contestataires, des dictateurs et des révolutionnaires. C'est à Cuba chez Fidel Castro que Maradona multiplie les cures de désintoxication, car chez lui, succès rime avec excès. La drogue, les conquêtes et la nourriture, c'est la vie qu'il a souhaitée, parfois provocant souvent repentant. Pourtant, de sa carrière d'entraineur, il ne restera pas grand-chose, car sa vie d'avant dans la lumière a toujours fait de l'ombre à sa reconversion sur le banc. Très affaibli par de nombreux ennuis de santé, Maradona avait été opéré début novembre d'un hématome cérébral. Ce soir, les Argentins viennent se recueillir devant sa maison. Ils viennent se souvenir du joueur, celui qui voulait que le football soit beau. Ils viennent se souvenir du jeune homme de la rue qui rêvait d'aller toujours plus haut. Reste un prénom, éternel Diego.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Hécatombe du Covid au Brésil : Bolsonaro va être lourdement incriminé

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.