VIDÉO - Deux morceaux de rap à l'origine des succès de l'équipe de France de volley ?

SPORT
MUSIQUE - Samedi, à Sofia contre la Bulgarie, l'équipe de France de volley a (encore) rendez-vous avec l'histoire. Et on sait ce qu'elle écoutera pour continuer à gagner.

Il y a des choses qui ne s'expliquent pas. Et ce n'est pas bien grave. Allez comprendre, par exemple, comment l'équipe de France de volley a pu, avec 17 victoires en 18 matchs, remporter l'or en Ligue mondiale cet été, premier titre international de l'histoire du volley français, alors qu'elle venait à peine de monter de la Ligue 2 à la Ligue 1 via le Final Four. La Fédération internationale se le demande encore, elle qui n'avait pas prévu ce cas de figure dans son règlement, ce qui a privé les Bleus de points mérités au ranking mondial...

Reste que la bande à Earvin Ngapeth poursuit sur sa lancée et disputera samedi une belle demi-finale contre la Bulgarie au Championnat d'Europe. Un souffle porte cette équipe, d'où se dégage une cohésion et une force collective qui vont bien au-delà du sport. En cherchant une explication, on aura au moins remarqué que, dans la foulée du sacre en Ligue mondiale, deux joueurs, et non des moindres, Mory Sidibe et Earvin Ngapeth, ont enregistré deux morceaux de rap. Que leurs partenaires et le staff écoutent régulièrement ensemble, nous dit la Fédération française. Ce qui nous a donné envie de croire que la musique n'adoucit pas seulement les mœurs. Elle cimente aussi des groupes.

D'abord le morceau "Team Yavbou" (nom qu’ils se sont donné en 2013, après avoir "bouyave " les brésiliens chez eux), enregistré cet été

Puis le morceau "Nouvel ordre", enregistré en septembre

Bonus track : le morceau enregistré par Earvin Ngapeth dans ses jeunes années, avec ses potes du Bâtiment 14, aux Trois Cités de Poitiers

Lire et commenter