VIDÉO - Disparition de Raymond Kopa : l'hommage silencieux de Zinédine Zidane, Cristiano Ronaldo et des joueurs du Real Madrid

DirectLCI
ADIEU - Ce vendredi midi, le Real Madrid a rendu hommage à Raymond Kopa, joueur de "légende" qui avait remporté trois Coupes d'Europe sous le maillot blanc de la Casa, entre 1957 à 1959. Une minute de silence a été respectée à l'entraînement. Zinédine Zidane, le coach, a ensuite qualifié l'ancien attaquant d'"exemple".

"Uni dans la douleur". Le Real Madrid a déploré vendredi la disparition d'une "grande étoile de son époque", Raymond Kopa, légende du football français et ancienne gloire de l'équipe espagnole dirigée aujourd'hui par un autre numéro 10 mythique? Zinédine Zidane. L'ancien meneur de jeu de la Casa Blanca est décédé à l'âge de 85 ans, des suites d'une longue maladie. C'est donc avec une certaine émotion que le club madrilène lui a rendu hommage, en respectant une minute de silence. 


Dans la foulée, Zinédine Zidane s'est exprimé sur le sujet en conférence de presse : "C’est lui qui nous a montré le chemin. C’est le premier qui est venu au Real Madrid à une époque où ce n’était pas facile de jouer dans un club comme celui-là et il l’a fait de la plus belle des manières." "Il a marqué son histoire. On est très touchés par sa disparition. (...) Cela a été un exemple pour tout le monde même si je n’ai pas pu le voir quand j’étais petit, c’était une autre époque. Mais j’ai vu les images par la suite et c’est quelqu’un qui nous a montré la voie, non seulement avec Madrid mais aussi avec l’équipe de France" a ajouté l'actuel entraîneur du Real Madrid.

En vidéo

Zidane sur Kopa : "C'est lui qui a ouvert la voie"

103 matches, 30 buts

En trois saisons sous le maillot blanc du Real (103 matches, 30 buts), Kopa a remporté trois fois la Coupe d'Europe (1957, 1958, 1959) et deux fois le championnat d'Espagne. Il a également obtenu le Ballon d'Or 1958. "Le Français reste une des grandes étoiles de son époque. Au Real Madrid, il formait une attaque mythique aux côtés d'autres légendes comme (José Hector) Rial, (Ferenc) Puskas, (Paco) Gento et (Alfredo) Di Stéfano (ndlr : à l'époque, les meilleurs joueurs du monde)", a écrit le club madrilène sur son site internet. Le Français était un joueur à la technique exquise, avec une grande capacité à dribbler et à déséquilibrer l'adversaire en attaque."

Une statue à Reims ?

Depuis l'annonce du décès de Raymond Kopa, les hommages des uns chassent les messages des autres. Du témoignage de Roger Piantoni, son coéquipier chez les Bleus lors de la troisième place du Mondial 1958, à Just Fontaine, le monde du foot s'est ému de la disparition du "premier footballeur moderne".


D'ailleurs, Reims, ville et club où il a passé la plus grande partie de sa carrière, pourrait bientôt l'honorer avec une statue monumentale à son effigie, installée face au stade Auguste Delaune. 

En vidéo

Raymond Kopa, "le Napoléon du football", en 5 chiffres

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter