VIDÉO - Dopage : pourquoi ils y ont eu recours, pourquoi ils n'en veulent pas, trois athlètes en parlent librement

VIDÉO - Dopage : pourquoi ils y ont eu recours, pourquoi ils n'en veulent pas, trois athlètes en parlent librement

TÉMOIGNAGES - Difficile encore aujourd’hui de trouver des athlètes qui s’expriment librement sur le sujet du "Dopage". Scandale de l’athlétisme russe, utilisation des corticoïdes notamment dans le rugby, les affaires défraient pourtant encore régulièrement la chronique, preuve que le fléau est de grande ampleur dans le sport moderne. Pourquoi résister au dopage ou au contraire céder à la tentation ? Quel ressenti face à des adversaires sur lesquels pèsent de lourds soupçons ? Que faire pour améliorer encore la lutte anti-dopage ? Sans langue de bois, trois athlètes ont accepté de se livrer.

Je m'en voudrais toute ma vie- Quentin Bigot, lancer de marteau

En 2014, lorsqu’il est contrôlé positif à un stéroïde anabolisant, Quentin Bigot est l’un des grands espoirs du lancer du marteau français. La carrière du plus jeune athlète de la délégation tricolore aux Jeux de Londres est brisée. Il est suspendu deux ans. 

Il doit se trouver un nouveau métier, conducteur de train, et repartir de zéro.  Cet été, sa suspension purgée, il décide de se remettre  à la compétition, sans dopage cette fois-ci.

En vidéo

Quentin Bigot explique la période difficile qui a suivi son contrôle positif

Martin Fourcade est double champion olympique de biathlon et 10 fois champion du monde de la discipline.

Nous l’avons rencontré à l’entrainement dans le Vercors, en pleine préparation de sa nouvelle saison.

Pour lui, se doper reviendrait à "construire toute une vie sur un mensonge" et ça, il ne l’accepterait pas. Il s’étonne aussi que les affaires de dopage aboutissent trop peu souvent à des sanctions.

On est dans un monde amnésique. (...) et ceux qui trichent peuvent dormir sur leurs oreilles- Martin Fourcade, biathlon

En vidéo

"Se doper c'est construire toute une vie sur un mensonge" selon Martin Fourcade

J'aurais du mal à me regarder dans un miroir, à parler à mes enfants si j'étais monté sur un podium en me dopant- Stéphane Houdet, joueur de tennis paralympique

Stéphane Houdet a été sacré champion paralympique de tennis-fauteuil en double aux derniers Jeux Olympiques de Rio. Pour lui, la lutte anti-dopage est inefficace, il réclame plus de prévention et d’information à l’endroit des jeunes athlètes, seul moyen, selon lui, pour endiguer le fléau du dopage.

En vidéo

Stéphane Houdet explique sa vision du dopage

Lire aussi

    En vidéo

    Sport : comment lutter contre le dopage, une pratique qui se généralise ?

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

    Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

    EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

    REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

    VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.