Couvre-feu, fan-zones, règles sanitaires : les trois questions que vous vous posez le plus sur l'Euro

Couvre-feu, fan-zones, règles sanitaires : les trois questions que vous vous posez le plus sur l'Euro

PRATIQUE - Le JT de TF1 se penche chaque soir sur les interrogations des téléspectateurs dans "Le 20H vous répond". Une rubrique qui donne lieu à de nombreuses questions sur l'organisation de l'Euro de football. Voici les trois que vous nous posez le plus.

C’est un rendez-vous lancé dès le début de la crise sanitaire par le JT de TF1 : chaque soir, "Le 20H vous répond" éclaire les téléspectateurs sur leurs questions pratiques, soumises via les réseaux sociaux ou grâce à l’adresse mail dédiée*. Des interrogations qui concernent souvent ces derniers jours l'organisation de l'Euro de football. Nous revenons ci-dessous sur les trois qui nous ont été le plus posées.

Y a-t-il une dérogation au couvre-feu si l’on suit un match le soir dans un bar ?  

Non, le bar doit fermer à 23 heures, à l’heure du couvre-feu… que le match soit fini ou non. Cependant, dans un télégramme aux préfets, Gérald Darmanin a demandé "aux forces de l’ordre de faire preuve d’une particulière mansuétude" lors des contrôles "des personnes qui rentreraient chez elles après avoir regardé le match à l’extérieur de leur domicile". 

Cette règle s’applique jusqu’au 30 juin, comme un protocole très strict dans les bars : pas plus de six personnes à la même table, interdiction de consommer debout et bien sûr jauge à respecter à l’intérieur du bar. Quant aux écrans géants qui sont parfois installés en terrasse, peu de chance que vous en croisiez beaucoup avant les demi-finales : le bar doit obtenir une autorisation de la municipalité, or la plupart n’en délivrent pas pour le moment par crainte de rassemblements sur la voie publique : des badauds qui stationneraient sur le trottoir pour suivre le match grâce aux écrans. 

Toute l'info sur

LE 20H VOUS RÉPOND

Pourquoi ne croise-t-on pas plus de fan-zones alors qu’elles sont autorisées par le ministère des Sports ?  

Le ministère a effectivement donné un feu vert national, mais c’est toujours la commune qui a le dernier mot et qui décide d’en installer une ou pas sur son territoire. Or, le protocole est encore très strict jusqu’au 30 juin. Les supporters doivent être impérativement assis, répartis par groupe de six personnes maximum, avec des sièges condamnés entre chaque groupe. Cela semble difficile à tenir si les Bleus enchaînent les buts ! Et comme pour les bars, le couvre-feu s’applique à 23 heures, que le match soit fini ou non. Pour les grandes fans zones de plus de 1.000 supporters, il faut également un pass sanitaire à l’entrée, ce qui pose la question des contrôles. Voilà pourquoi les villes sont frileuses… du moins pour le moment. Car les plus férues de football s’organisent déjà pour les demi-finales. À partir du 30 juin, le protocole s’allège. Lille, par exemple- pourrait installer une fan-zone à partir de cette date.  

Lire aussi

 

Les règles sanitaires sont-elles les mêmes dans tous les stades qui accueillent les matchs ?  

L’UEFA a posé une seule condition commune à toutes les villes hôtes : être en capacité d’accueillir du public dans les gradins. À défaut, pas d’Euro ! C’est pour cette raison que Bilbao a finalement été écartée du tournoi. Pour tout le reste, chaque ville hôte fixe ses propres règles, en fonction de la situation sanitaire sur place. D’un match à l’autre, vous apercevrez donc des gradins clairsemés ou bondés. Et des supporters masqués ou non. En général, un test est cependant toujours requis pour accéder aux stades. Tous les protocoles sont disponibles sur le site de l’UEFA. Après comparaison, Budapest est la ville hôte avec les règles les moins sévères. Il n’y a pas de jauge dans les gradins par exemple ! 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : 23.471 cas enregistrés en 24h, nouvelle hausse à l'hôpital

Paris : la policière victime d'un grave accident de trottinette électrique est décédée

Groenland : l'équivalent de l'étendue de la Floride a fondu en un jour

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

EN DIRECT - JO de Tokyo : la pluie de médailles françaises va-t-elle se poursuivre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.