Football : à Dunkerque comme ailleurs, les finances des clubs pros mises à mal

Football : à Dunkerque comme ailleurs, les finances des clubs pros mises à mal

REPORTAGE - Au sein de l'USL Dunkerque, promu en Ligue 2, l'inquiétude est de mise quant à l'avenir du club, dont les finances sont sérieusement entamés en raison de la crise sanitaire mais aussi du fiasco de Mediapro et des droits TV.

C'était censé être une saison historique pour l'USL Dunkerque et ses supporters. Après 24 ans en amateur, le club nordiste a réussi à accéder à l'échelon supérieur, la Ligue 2. Si sur le plan sportif, les Dunkerquois dépassent pour le moment les attentes avec une quinzième place, l'exercice 2020-2021 est loin d'être un long fleuve tranquille pour l'USL. Pour les dirigeants, l'équilibre économique est très difficile à trouver, les rentrées financières étant rares, aussi bien du côté de la billetterie que des droits TV, le principal diffuseur Mediapro ayant renoncé à ses droits pour la Ligue 1 et la Ligue 2.

"On a des personnes en télétravail et d’autres en chômage partiel. Ce n’est pas simple, en tant que dirigeant d’entreprise, d’essayer de prévoir les choses alors qu’on ne sait pas à quelle sauce on va être mangés. Il y a une baisse des recettes mais il y a aussi, en parallèle, une baisse des charges avec tous les dispositifs en place", indique le directeur général de l’USL Dunkerque Edwin Pindi. "Soit par l’intermédiaire d’un investisseur, soit par des aides, mais il faudra bien qu’il se passe quelque chose", exhorte Jean-Pierre Scouarnec, le président de l’USL Dunkerque.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Lire aussi

Dans les vestiaires, les joueurs commencent aussi à se poser des questions, notamment sur la baisse des salaires souvent évoquée. En moyenne, un joueur en Ligue 2 gagne 6000 euros par mois. "On a toujours été payés à la fin du mois donc on fait confiance aux dirigeants. Après, bien sûr que c’est inquiétant mais on est que joueurs, donc quand il y a des décisions comme ça, on les subit comme tout le monde", confie Dimitri Boudaud, milieu de terrain de la formation nordiste. 

Du côté des supporters, les grands espoirs de cette saison en Ligue 2 se sont envolés à cause de la crise sanitaire, considérant cette saison comme "gâchée". "En début de saison, on a eu beaucoup d’adhésions avec la montée en Ligue 2, il y avait un engouement. Mais on n’a pas pu organiser ce qu’on aimait organiser habituellement, il n’y a plus de rencontres, on ne peut plus se voir", se désole Charles Denys, vice-président de DK12, le club des supporters dunkerquois. Alors que le football professionnel français vit une crise sans précédent, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a récemment appelé à sauver à tout prix les clubs.

Le nouvel épisode du podcast CLUB MARGOTTON : Lilian Thuram, la mission d'une vie.

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Bien sûr, il a été champion du Monde de Football en 1998. Il a porté 142 fois le maillot de l’équipe de France. Un record. Pourtant, très tôt, il a regardé au-delà du ballon rond et su que son statut lui permettrait d’être une voix forte de la lutte contre les discriminations. Aujourd’hui, c’est son combat quotidien. Lilian Thuram écrit, il s’engage et lorsqu’il prend le temps de se confier, c’est de l’émotion à fleur de peau, une belle matière à réflexion.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les données médicales de 500.000 Français dérobées et diffusées sur internet

EN DIRECT - Covid-19 : le cap des 85.000 morts franchi en France

Val d'Oise : une joggeuse disparaît, la gendarmerie lance un appel à témoins

Polémique sur les repas de cantine sans viande : Matignon recadre les ministres

Jackpot historique de l'EuroMillions : ce qui reste inaccessible malgré l'argent

Lire et commenter