Violences entre supporters de Ligue 1 : les incidents se multiplient

Violences entre supporters de Ligue 1 : les incidents se multiplient

COMPORTEMENT - Depuis le début de la saison, les débordements violents se multiplient dans les stades de foot et beaucoup réclament des sanctions plus sévères. Explications.

Depuis le début de saison, la Ligue 1 connaît une succession d'incidents entre supporters qui assombrit le retour dans les stades du public après un an de huis clos, total ou partiel, lié à la pandémie de Covid-19. Mercredi, plusieurs dizaines de supporters marseillais sont sortis du parcage visiteurs et ont détruit du matériel avant que les stadiers ne rétablissent l'ordre, après le match nul 0-0 à Angers. Ce jeudi matin, un supporter a du mal à accepter la situation. "Je n'ai jamais vu ça à Angers, il y a des spectateurs et des supporters, mais qui sont cools. Il n'y a jamais de chamaillerie comme ça", se désole-t-il dans le reportage en tête de cet article. 

Toute l'info sur

Le 13H

Les incidents ont duré quelques minutes, puis les stadiers sont parvenus à raccompagner chaque groupe dans sa tribune. "Il y a eu une provocation de la part de la tribune angevine, avec des doigts d'honneur et des pétards qui ont été envoyés du côté angevin vers les Marseillais. Les Marseillais ont répondu, c'est un schéma classique et stupide, d'un côté et de l'autre. Je n'accuse personne", a expliqué à la presse Jacques Cardoze, responsable de la communication de l'OM. Au stade Raymond Kopa, le parcage visiteurs est situé dans la même tribune que les Ultras angevins, et les noms d'oiseaux entre les deux groupes sont fréquents. Des incidents "totalement inacceptables", a estimé jeudi le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, appelant à être "ferme". 

Roxana Maracineanu prône le recours à des "sanctions individuelles"

Le football français est confronté depuis le début de saison à une vague de débordements de supporters : jet de projectiles sur les joueurs, comme lors de Montpellier-Marseille, envahissement du terrain et échange de coups entre supporters et joueurs lors de Nice-Marseille, bagarres entre supporters adverses lors de Lens-Lille... À chaque fois, la commission de discipline de la LFP a sévi, notamment par le biais de matches de sanction à huis clos.

Lire aussi

Autre démonstration de violence : avant la rencontre entre Montpellier et Bordeaux, un car de supporters bordelais tombe dans un "guet-apens" organisé par certains de leurs homologues montpelliérains. La rixe générale qui s'ensuit fait 16 blessés légers, selon un premier bilan. C'est la troisième fois depuis le début de la saison qu'on voit des supporters violents sur les terrains de Ligue 1. À chaque fois, les clubs ont été sanctionnés. Interrogée, la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu prône le recours à des "sanctions individuelles", plutôt que collectives.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.