France-Suisse : dans ce village frontalier, les cœurs balancent

France-Suisse : dans ce village frontalier, les cœurs balancent

REPORTAGE - Dans certaines communes, on ne sait plus trop qui encourager. C'est le cas à Saint-Gingolph en Haute-Savoie. Une partie du village est en France, l'autre en Suisse.

Ils portent fièrement leur drapeau et assument leur côté chauvin. 860 habitants côté français, 980 coté suisse, Saint-Gingolph est un village séparé par une frontière. Le coeur balance à quelques minutes du match France-Suisse.

Toute l'info sur

Les Bleus éliminés de l'Euro

"Je suis le mari de Madame le maire qui est française, qui est pour la France. Donc, je suis obligé d'équilibrer dans notre couple et aussi dans le village. Il faut bien qu'il y ait quelques supporters, on y croit", confie un homme. "Je travaille en Suisse et j'habite en France. Donc, je suis puis la France pour éviter de me chambrer par les clients suisses", dit une femme.

Ils vont tous vibrer ce soir dans un bar-restaurant de l'Hexagone, dans lequel nous nous sommes rendus. L'établissement affiche complet. "Je suis pour la France, un peu pour la Suisse. En fait, on verra qui gagnera parce que, comme on est d'un village frontalier, on est pour les deux", s'exprime un autre homme.

Sur les rives du lac Léman, les jeunes du club de football ont du mal à s'entendre sur un pronostique. Certains se croient à une victoire française sur un score de 2-0, d'autres pour une victoire suisse sur un score de 2-1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Femme décapitée à Agde : un homme de 51 ans interpellé et placé en garde à vue

À cause de l'épidémie de Covid, les cas de tuberculose explosent

VIDÉO - Fourgonnette "garée" sur un Abribus en Bretagne : voici la clé du mystère

EN DIRECT - Covid-19 : les États-Unis rouvrent leurs frontières aux touristes vaccinés le 8 novembre

Après l'audition de Cédric Jubillar, ses avocats déposent une nouvelle demande de remise en liberté

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.