VIDÉO - Grâce à un immense Del Potro, l'Argentine remporte sa première Coupe Davis

DirectLCI
TRIOMPHE – Menée par la Croatie avant les deux derniers simples du jour, l'Argentine a remporté la Coupe Davis pour la première fois de son histoire, ce dimanche à Zagreb. Une victoire qu’elle doit en grande partie à Juan Martin Del Potro, héroïque contre Marin Cilic.

Une remontada qui va rentrer dans les annales. Menée 2-1 par la Croatie avant les deux derniers simples qui se sont tenus ce dimanche, l’Argentine a fait preuve d’une incroyable force de caractère pour aller décrocher, à Zagreb, pour la première fois de son histoire, la Coupe Davis. Un triomphe qu’elle doit à un homme en particulier : Juan Martin Del Potro. Ce n'est pas la "Tour de Tandil" qui a eu le bonheur de conclure dans le cinquième match décisif mais un sans-grade âgé de 26 ans, Federico Delbonis. 

Ce gaucher, 41e mondial, n'a pas tremblé au moment de battre le vétéran Ivo Karlovic, 37 ans, en trois sets faciles 6-3, 6-4, 6-2. Il a transpercé au filet le géant croate (2,11 m), trop peu efficace avec son arme unique, le service. Delbonis a fait chavirer les quelques milliers de supporters argentins, parmi lesquels Diego Maradona, tous vêtus de bleu clair et blanc, qui ont contribué à la formidable ambiance de la Zagreb Arena presque autant que les Croates dix fois plus nombreux.

Face à Cilic, Del Potro fait un come-back fracassant

Si le suspense a été mis de côté lors de cette cinquième et ultime rencontre de la finale de la Coupe Davis, il en avait suffisamment été question un peu plus tôt dans l’après-midi dans le choc des numéros un, remporté par Del Potro sur Marin Cilic, 6e mondial, le grand battu du week-end, au bout d'un formidable remontée. Mené deux sets à zéro, l'Argentin, d'abord un peu raide, s'est mis à frapper plus fort en coup droit, poussant le Croate à la faute (79 au total). Son fabuleux lob réussi du fond du court, le dos au filet, entre les jambes, restera le plus beau coup du week-end.

Après cinq manches 6-7 (4/7), 2-6, 7-5, 6-4, 6-3 et 4 h 53 min de haute intensité, Del Potro, déjà vainqueur de son premier simple, égalisait pour la deuxième fois en battant son successeur au palmarès de l'US Open (2009 et 2014). Ce sacre vient couronner une année fabuleuse pour Del Potro, médaillé d'argent à Rio après avoir battu Novak Djokovic. Il y a un an, après plusieurs opérations aux poignets, l'Argentin était classé au-delà de la millième place à l'ATP. De retour cette saison en équipe d'Argentine après quatre ans d'absence, il avait déjà été décisif en demi-finale contre la Grande-Bretagne en triomphant d'Andy Murray. Chapeau l'artiste.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter