Incidents lors du match Nice-Marseille : les premières sanctions

Incidents lors du match Nice-Marseille : les premières sanctions

Vous vous souvenez des graves incidents qui ont émaillé la rencontre entre Nice et l’Olympique de Marseille, samedi. Un supporter niçois va bientôt comparaître devant la justice. La ligue de football professionnel a prononcé les premières sanctions.

Un stade sans public pour une rencontre à huis clos samedi soir. C’est l'une des sanctions prises par la ligue de football suite aux incidents lors du match Nice-Marseille. D’autres seront annoncées le 8 septembre prochain. Le préfet des Alpes-Maritimes a, d’ores et déjà, décidé de faire installer un filet de protection devant cette tribune.

Toute l'info sur

Le 20h

“Il mesurera 70 mètres de large pour 16 mètres de haut. Son unique utilité : empêcher tout jet de projectile des supporters sur le terrain comme des bouteilles d’eau, par exemple”, précise notre correspondant. Pour le hisser à cette hauteur, des poulies avaient déjà été prévues sur le toit du stade bien avant les incidents.

Sur le terrain juridique, Tony, 28 ans, en t-shirt noir, soupçonné d’avoir porté des coups à des joueurs marseillais, a été présenté au tribunal judiciaire de Nice, après 48 heures de garde à vue. En pleurs, il a exprimé des regrets. “Trois jours que je me repasse la scène, je ne dors plus. Je le regretterai toute ma vie. J’ai sali le nom de mes parents. Placé sous contrôle judiciaire, il sera jugé le 22 septembre. Il risque jusqu’à trois ans de prison et une amende de 45 000 euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.