Incidents lors du match Nice-Marseille : que s’est-il passé ?

Incidents lors du match Nice-Marseille : que s’est-il passé ?

Une enquête a été ouverte après les graves incidents survenus dimanche soir à l'Allianz Riviera de Nice. Pendant le match de Ligue 1 opposant Nice à Marseille, le terrain a été envahi. Mais comment l'expliquer ? Les responsables ont-ils été identifiés ?

Excédé d'essuyer des jets de projectiles, Dimitri Payet, joueur de Marseille, craque et jette en retour dans la tribune niçoise ces objets. Les supporters niçois envahissent alors le terrain très facilement pour en venir aux mains avec les joueurs de l'Olympique de Marseille.

Toute l'info sur

Le 20h

Le stade de Nice répond aux normes très exigeantes de la fédération européenne de football, notamment en termes de sécurité. Cependant, la pelouse, très proche des tribunes, n'est pas protégée par un filet pourtant réclamé par le club, locataire du stade. En outre, les supporters impliqués dans l'incident sont pour la plupart issus d'une association dissoute en 2010, la Brigade Sud Nice. Certains ont même été interdits de stade. Dimanche soir, on pouvait clairement distinguer ces anciens membres à leur t-shirt, à côté du président niçois.

Les deux clubs sont convoqués par la ligue de football ce mercredi. Ils devront s'expliquer sur le comportement des supporters, mais aussi sur celui des joueurs et de l'encadrement. Des matchs à huis clos pourraient être décidés et parallèlement, une enquête judiciaire a été ouverte pour des faits punissables de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Prix du carburant : un centime de baisse, est-ce vraiment un demi-milliard en moins pour l'État ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.