VIDÉO - "J'ai donné mes tripes" : Kevin Mayer champion du monde d'heptathlon à une demi-seconde près

SPORT
DirectLCI
EXPLOIT - Six mois après avoir été sacré champion du monde de décathlon, le Français Kevin Mayer vient de remporter l'or en heptathlon lors des Mondiaux d'athlétisme en salle de Birmingham. Au prix d'un effort extrême lors de l'ultime épreuve du 1.000 mètres, il devance son dauphin de seulement 5 points.

À peine la ligne d'arrivée passée, Kevin Meyer s'écroule, à bout de forces. Pour quelques dixièmes de seconde, le Français vient de remporter l'or en heptathlon, lors des Mondiaux d'athlétisme en salle de Birmingham. "C'est le titre que je suis allé chercher au plus profond de moi-même. Cela n'a jamais été aussi difficile d'aller en chercher un", a-t-il commenté à l'AFP peu après.

Pour être champion du monde, le Français ne devait pas avoir plus de 3 secondes de retard sur son rival canadien Damian Warner, lors de l'ultime épreuve du 1.000 mètres. Mais après deux jours d'épreuves, Kevin Mayer était, de son aveu même, très amoché. Malgré d'excellentes performances sur le 60 mètres et le saut en longueur, où il bat ses records personnels, il a été mis en difficulté au lancer de poids, au saut en hauteur et au saut à la perche. 


"Je suis fatigué mentalement et physiquement, j'ai mal partout, au genou gauche, au genou droit, avait-il déclaré. Peut-être que je devrais arrêter là. L'important, c'est l'été...", poursuivait-il, évoquant les championnats d'Europe d'août 2018. Finalement, Kevin Mayer a tenté le coup, s'est accroché.

Je n'avais plus rien, je poussais à chaque appuiKevin Mayer

"Dès que Damian Warner est passé devant, je me suis dit qu'il ne pouvait pas avoir 3 secondes d'avance. Je me suis battu, j'ai 

failli tomber dans les 50 derniers mètres. Je n'avais plus rien, je poussais à chaque appui. J'ai donné mes tripes", analyse le Français après sa course. À 44 centièmes de seconde près, le Français est resté sous les 3 secondes d'écart et est sacré champion du monde avec 6348 points contre 6343, devant Damian Warner.

"On a vu l'homme que j'étais. Ce n'est pas avec mon talent que je suis allé chercher ce titre mais avec mon esprit de compétiteur. Je suis très, très fier de cette médaille." Désormais, le Français compte bien "prendre beaucoup de repos pour être très en forme pour les Championnats d'Europe". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter