VIDÉO - JO de Tokyo : la joie exubérante du coach d'Ariarne Titmus, médaillée d'or du 400m nage libre

L'entraîneur Dean Boxall intenable après la victoire de sa protégée sur 400m nage libre.

DÉMONSTRATIF - La vidéo de sa célébration est devenue virale. Dean Boxall a laissé parler ses sentiments, après le titre olympique de sa nageuse Ariarne Titmus sur 400m nage libre, lundi 26 juillet, à Tokyo.

Il n'y a pas de meilleur exhausteur d'émotions que le sport. Les Jeux de Tokyo le prouvent une nouvelle fois. La jeune Australienne Ariarne Titmus a chipé, lundi 26 juillet, le titre olympique du 400m nage libre à la reine américaine Katie Ledecky, au terme d'une finale qui a frôlé le record du monde. Alors que la championne du monde 2019 de la distance est restée incrédule dans sa ligne d'eau, n'en croyant pas ses yeux après sa victoire, les caméras, braqués vers les tribunes, ont capté la réaction de son entraîneur, Dean Boxall. Et, disons-le, personne n'était plus heureux que lui après la médaille d'or de sa protégée.

Toute l'info sur

Tokyo 2021 : des JO sous le signe du Covid

Présent dans les gradins du Centre aquatique olympique, le coach de Timus n'a pu contenir sa joie, après la fin de course tonitruante de sa nageuse, partie prudemment avant de refaire son retard et de dominer Ledecky dans la dernière longueur. Dean Boxall est apparu déchaîné en tribunes. Le Sud-Africain a sauvagement arraché son masque avant d'agripper et de secouer la balustrade en verre. Sa célébration était si intense, si passionnée, que ceux qui l'entouraient semblaient ne pas savoir comment réagir.

Cette démonstration n'était pas inhabituelle pour le mentor d'Ariarne Titmus. Celui qui a libéré le potentiel de la nageuse de 20 ans est connu pour son énergie débordante et son extravagance, qu'il avait déjà exprimées le mois dernier aux Australian Swimming Trials. "C'est du Dean classique", a réagi, amusée, la nouvelle championne olympique du 400m nage libre, originaire de Tasmanie. 

Elle a salué l'implication de son coach, qui "se met à 100% dans son métier d'entraîneur", sacrifiant "une grande partie de sa vie de famille". "Ce qui m'a assez émue, c'est de le voir regarder la remise des médailles", a-t-elle ajouté. "Il pleurait et essayait de contenir ses émotions." Des émotions à fleur de peau. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.