Jeux olympiques : Tokyo ne sera pas à la fête

Jeux olympiques : Tokyo ne sera pas à la fête

Les répétitions pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo ont commencé. Mais l'ambiance n'est pas vraiment à la fête avec des épreuves à huis clos et des athlètes coupés du monde. En arrivant, ils ont découvert une atmosphère étrange.

Ne parlez pas de village, mais de forteresse olympique. Les chambres des athlètes se trouvent derrière ces grilles. Interdiction pour eux de se balader dans Tokyo. Pour les sportifs, le plus difficile restera sans doute ces stades flambants neufs qui sonneront bien creux sans spectateurs. Dans cette arène de tennis, qui a coûté 80 millions d'euros par exemple, Novak Djokovic ou Naomi Osaka se sentiront bien seuls. La déception est énorme pour ceux qui ont déjà acheté leur ticket, même s'ils seront remboursés après les jeux.

Toute l'info sur

Le 20h

Des jeux qui se passeront donc devant la télévision pour cette famille franco-japonaise de la banlieue de Tokyo. Pas plus d'engouement le soir venu à Shibuya, le carrefour le plus connu du Japon. Avec l'état d'urgence, les habitants sont invités à rentrer chez eux après 20 heures. Les panneaux géants s'éteignent pour éviter que les rassemblements. Ils ne diffuseront pas même la cérémonie d'ouverture. Avec plus de 1 000 cas de Covid par jour à Tokyo, le Japon espère que ces jeux, déjà maussades, ne se transforment pas en catastrophe sanitaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

EN DIRECT - Olivier Véran : "Le pass sanitaire, nous y mettrons fin à la minute où nous le pourrons"

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.