JO : les athlètes visent désormais Paris 2024

JO : les athlètes visent désormais Paris 2024

REPORTAGE - La page des JO de Tokyo est à peine fermée que déjà tous les regards se portent sur Paris 2024. Les 33 médailles continueront de briller aux cous des athlètes pendant ces trois années, avec la ferme intention de faire encore mieux.

De Tokyo, elle est rentrée avec deux médailles et déjà une folle envie de Paris 2024. Madeleine Malonga, judokate de 27 ans, est une championne du partage. "Avoir une médaille, déjà, c'est magnifique. Mais quand on la partage avec les personnes qui nous entourent et nous soutiennent, ça fait vraiment chaud au cœur", explique-t-elle. À Paris dans trois ans, elle espère voir le public au plus près des athlètes.

Toute l'info sur

Le 13H

La flamme s'allume déjà dans les regards, du Trocadéro aux abords du Stade de France, où se dérouleront les épreuves d'athlétisme. "Je suis de nature très sportif, donc j'ai hâte que les Jeux olympiques soient organisés à Paris" ; "Ça me fait plaisir pour le pays, pour tout le monde et pour tous les sportifs comme moi", confient des passants.

Quelques centaines de mètres plus loin se trouve le chantier de la future piscine olympique construite par le groupe Bouygues. "C'est ici que se dérouleront notamment les épreuves de water-polo et de natation synchronisée. D'ici 2024, ce sera prêt", lance Quentin Gesell, vice-président de la Métropole du Grand Paris.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"C’est toi la plus belle étoile" : Aurélie Pons ("Danse avec les stars") annonce la mort de son père

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.