VIDÉO - Le pétage de plombs de Joakim Noah

VIDÉO - Le pétage de plombs de Joakim Noah

SPORT
DirectLCI
NBA - Exclu lors du match face à Sacramento, le pivot français de Chicago n'a pas supporté la sanction. En quittant le parquet, Joakim Noah a copieusement insulté l'arbitre de la rencontre.

Un doigt pointé et un cri de rage ("FUCK YOU !") en direction de l'arbitre. C'est ce que l'on retiendra de la triste soirée vécue par Joakim Noah, sanctionné pour une deuxième faute technique de suite (la troisième du match qui opposait ses Bulls aux Kings dans la nuit de lundi à mardi) et qui n'a su contenir sa colère teintée de dépit après son expulsion logique, tandis qu'il luttait sous le panier avec DeMarcus Cousins, le pivot de Sacramento.

Ayant retrouvé ses nerfs, le Français n'en menait pas large après la rencontre. "Je suis très déçu. Je n’aurais pas dû réagir de cette manière et j'en suis désolé, lâchait-il, dans l'espoir d'atténuer la portée de l'affaire. Je présente mes excuses aux arbitres, qui essayaient juste de faire leur travail. Je n’aurais jamais dû dire les choses que j’ai dites. J’espère qu’ils accepteront mes excuses et qu’on pourra oublier cette histoire."

Noah devrait être lourdement sanctionné

Un vœu pieux. Adam Silver, le tout nouveau commissionnaire de la NBA, est entré en fonction samedi dernier. Le montant de l’amende et la durée de la suspension dont écopera Joakim Noah ouvriront donc son mandat. Et s'il s'agit de sanctionner pour l'exemple ou, du moins, d'imprimer sa marque en avertissant ceux qui s'en prendront à un arbitre à l'avenir, peu de chances qu'il se montre particulièrement clément avec le Français et ses regrets.

"Jooks" peut d'ailleurs d'autant plus s'en vouloir qu'avant l'incident, il affichait de bien maigres statistiques : 4 points à 1 sur 6 et 4 rebonds en 19 minutes. Au cœur du troisième quart, Chicago n'était mené "que" de 11 points par Sacramento et pouvait donc encore rêver à une épique remontée. Mais les Bulls ont ensuite coulé à pic, s'inclinant au final sur le large score de 99-70. Noah peut donc au moins se consoler en constatant son influence sur le rendement de son équipe.

Sur le même sujet

Lire et commenter