VIDÉO - "Le Vendée de Sam Davies", épisode 9 : direction le cap Horn dans un "champ de bosses"

VIDÉO - "Le Vendée de Sam Davies", épisode 9 : direction le cap Horn dans un "champ de bosses"
Vendée Globe 2020 : l’Everest des mers

CARNET DE BORD - Retardée dans le Grand Sud, Samantha Davies est ballotée par une mer démontée, avec des creux de plusieurs mètres. La navigatrice, hors course après son abandon, continue de vous faire partager sur LCI ses péripéties à bord d'Initiatives-Cœur.

C'est un endroit à la fois fascinant et dangereux. Alors que la tête de course remonte l'Atlantique sud, avec un sprint final inédit qui s'annonce jusqu'aux Sables-d'Olonne, à l'arrière les retardataires du Vendée Globe tirent la langue dans les mers du Sud. Repartie hors course, après son abandon en raison d'une avarie sur sa quille début décembre, Samantha Davies navigue dans une mer capricieuse, à proximité du point Nemo, le lieu le plus éloigné de toute vie humaine à la surface du globe terrestre.

"C'est un petit peu la tempête. Il n'y a plus de trop de vent. Par contre, il y a encore 7 mètres de mer. Ce n'est pas facile à naviguer", raconte la navigatrice dans le carnet de bord qu'elle tient pour LCI. "C'est un champ de bosses. Les vagues vont un peu dans tous les sens, des fois il y en a une qui déferle dans le cockpit. Ce n'est pas simple, mais au moins j'avance vers le cap Horn. Demain (samedi 16 janvier), je vais passer le point Nemo." À bord d'Initiatives-Cœur, au lever du soleil, la skippeuse britannique ajuste sa route vers le cap Horn, qu'elle devrait dépasser d'ici une dizaine de jours. "Je suis en train de regarder la météo pour trouver ma route", ajoute-t-elle. "J'espère que, dans une semaine, je ne serais plus trop loin."

Toute l'info sur

Vendée Globe 2020 : l’Everest des mers

Habituée de "l'Everest des mers", Samantha Davies embarquait pour la troisième fois sur le "VG", après une prometteuse 4e place en 2009 et un abandon en 2012. En lice pour un podium, avant son abandon le 5 décembre dernier, elle a accepté de vous laisser vous installer à la barre avec elle pour ce tour du monde. 

Régulièrement pendant la course, dont le vainqueur ne sera connu au plus tôt qu'à la mi-janvier, la skippeuse de 46 ans, l'une des six femmes à avoir pris le départ de ce périple en solitaire, partage sur LCI son expérience dans un carnet de bord. Dans ce journal, elle évoque sa vie à bord, ses joies et ses galères, les faits de course qu'elle et les autres concurrents rencontrent, ainsi que son engagement pour l'association Initiatives-Cœur qui vient en aide aux enfants souffrant de graves malformations cardiaques.

Lire aussi

Participez à l'opération "1 clic = 1 cœur" sur les pages Facebook et Instagram d'Initiatives-Cœur. Pour chaque nouveau follower, les sponsors-mécènes font un don d'un euro à Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Découvrez également "Au Cœur du Globe", une web-série de 16 épisodes de sept minutes, qui vous emmène dans les coulisses de la préparation de Samantha Davies pour le Vendée Globe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu : en Italie, la Sardaigne passe en "zone blanche"

Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Désormais autorisé dans les cabinets médicaux, le vaccin AstraZeneca est en forte progression

Lire et commenter