VIDÉO - Mondiaux de natation : un an après Rio, la revanche d'Aurélie Muller championne du monde du 10 km en eau libre

DirectLCI
UNE FILLE EN OR - Au lendemain de la victoire de Marc-Antoine Olivier sur le 5 kilomètres en eau libre, Aurélie Muller s'est distinguée à son tour sur le lac Palaton, lors des Mondiaux de Budapest. La nageuse, disqualifiée l'été dernier aux Jeux de Rio, a conservé son titre de championne du monde du 10 km en eau libre.

Ell tient sa revanche. Disqualifiée aux JO de Rio l'an dernier sur le 10 kilomètres en eau libre (elle avait terminé deuxième avant d'être déclassée pour avoir gêné son adversaire au moment de la touche), Aurélie Muller a apporté ce dimanche - sur cette même distance - à la France son deuxième titre mondial en deux jours, après Marc-Antoine Olivier la veille sur 5 km. La nageuse de Sarreguemines, la plus forte sur le lac Palaton en Hongrie, conserve son titre de championne du monde, deux ans après sa première victoire mondiale à Kazan.

Partie sur un train d'enfer, le protégée de Philippe Lucas a maîtrisée la course de bout en bout, laissant un temps la tête à Arianna Bridi, à l'entame du troisième tour. Requinquée, et prête à en découdre, elle a ensuite fini le travail, en passant la vitesse supérieure dans le dernier tour. Ses concurrentes, incapables de suivre la cadence de la Française, ont toutes lâché les unes après les autres. Un exploit majuscule dans cette discipline.


La nageuse de 27 ans s'est finalement imposée en 2h13'70", quelques secondes devant l'Équatorienne Samantha Arevalo. L'Italienne Arianna Bridi et la Brésilienne Ana Marcela Cunha se partagent le bronze. Avec ce deuxième titre mondial consécutif en poche, Aurélie Muller met définitivement Rio derrière elle. 

Plus d'articles

Sur le même sujet