VIDÉO – PSG : Hatem Ben Arfa demande du temps de jeu à Unai Emery dans un film surréaliste

DirectLCI
FOOTBALL – À travers une vidéo postée sur le compte Facebook d’une de ses fans, mettant en scène sa mélancolie, Hatem Ben Arfa implore "qu’on lui donne sa chance" au PSG. Une démarche totalement inédite, sous cette forme, à l’échelle du monde du foot.

C’est plus fort que lui : il faut toujours qu’Hatem Ben Arfa se singularise en ne faisant jamais rien comme personne. Des mois que les demandes d’interview pleuvent, en vain, pour recueillir son ressenti, alors que son temps de jeu, déjà bien maigre durant la 1ère partie de saison, s’est réduit à peau de chagrin depuis l’arrivée au PSG de l’Allemand Julian Draxler en janvier. Finalement, l’attaquant international français a décidé de procéder par un autre canal : celui des réseaux sociaux, à travers une vidéo postée sur le compte Facebook… d’une de ses fans. Plus étrange encore, le joueur a opté pour un format inédit, à savoir un montage mettant en scène sa mélancolie, entre poses suggestives et balade au bord d’un cour d’eau, avec un piano façon "Feux de l’amour" en fond sonore.

Ses déclarations, parfois récitées par cœur, d’autres fois improvisées, ne sont pas moins lunaires. "Je me doutais, en venant à Paris, que ça allait être compliqué. Que j’arrivais dans un grand club, etc… Mais je ne pensais pas que ça allait être aussi compliqué que ça. Et je continue à me battre parce que c’est un club que j’aime profondément et que je sais que je peux aider cette équipe. A tous les matches, je sens et je sais que je peux vraiment aider cette équipe. Je me régale parce que j’ai la chance de jouer avec de très bons joueurs. Style Verratti, etc… Donc c’est toujours un plaisir de s’entraîner avec des joueurs comme ça. Et j’arrive à garder ce plaisir grâce à ça", embraye-t-il. 


Avant de lancer cet appel, qui se veut le vibrant point d’orgue de ce film innovant : "Je ne revendique rien ici. Ni un temps de jeu, ni un poste précis. C’est juste que je veux vraiment qu’on me donne ma chance et que je sente qu’il y a vraiment une concurrence dans cette équipe. Je suis un compétiteur, un champion. Dans ma tête, je suis quelqu’un qui aime la gagne. Et c’est compliqué d’accepter cette situation, d’être remplaçant. On peut accepter d’être sur le banc si on sait que c’est temporaire ou que l’on peut y changer quelque chose. Sinon, c’est comme si c’était une punition. Si on me donne ma chance et que je ne suis pas bon, je partirai de moi-même. Même pas… Je comprendrais. Mais j’ai besoin qu’on me donne cette chance. Aujourd’hui, je n’accepte pas ma situation. Et c’est normal. Ce serait bizarre, même grave, d’accepter ça." On attend désormais avec impatience la réaction de son entraîneur, Unai Emery, à qui ce message était, semble-t-il, destiné. 

En vidéo

BEN ARFA DE LA LUMIÈRE À L’OMBRE

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter