VIDÉO - Qui est Conor McGregor, ex-apprenti-plombier qui empoche 100 millions de dollars après sa défaite face à Floyd Mayweather ?

DirectLCI
PORTRAIT - Samedi soir à Las Vegas, Conor McGregor a mis en difficulté l'invincible Floyd Mayweather, avant de céder à la 10e reprise lors du controversé et très attendu "combat du siècle". La star de MMA au caractère excentrique, et qui n'a pas la langue dans sa poche, a en quatre ans fait de l'octogone son jardin. Pourtant, le natif de Dublin revient de loin.

Ce samedi soir, dans la T-Mobile Arena de Las Vegas, Conor McGregor n'a pas démérité. Opposé à l'Américain Floyd Mayweather dans ce qui était considéré par de nombreux médias comme "le combat du siècle", il a été déclaré battu par l'arbitre à la 10e reprise. 


Avant d'être opposé à l'un des plus grands boxeurs de l'histoire, la star de MMA a connu une ascension fulgurante, pulvérisant tout sur son passage. Aujourd'hui multimillionnaire, celui que l'on surnomme "The Notorious" a littéralement marqué de son empreinte l'octogone de l'UFC. En à peine quatre ans, l'athlète aux cheveux roux et au corps recouvert de tatouages n'a pas fait de détails en remportant 21 de ses 24 combats. Le combattant de 29 ans a même réussi l'exploit jamais vu de posséder en novembre dernier deux ceintures simultanément, à savoir celles de champion du monde des poids légers et  celle de champion du monde des poids plumes.


Pourtant, rien ne prédestinait l'Irlandais à une carrière de ce calibre. Il y a seulement quelques années, Conor McGregor trimait et ne gagnait qu'une centaine d'euros par semaine. Originaire du quartier populaire de Dublin, Crumlin, où son père était chauffeur de taxi, "Mystic Mac" ne portait pas grand intérêt pour l'école, qu'il a rapidement quittée pour devenir apprenti-plombier. "Je détestais ce boulot, on travaillait 14 à 15 heures par jour, on me donnait des ordres, je me suis vite dit que ce  n'était pas pour moi et que j'allais tenter de réaliser mon rêve", confie-t-il à propos de cette période de sa vie.

Des victoires et des doutes

Grande gueule, exubérant et n'ayant peur de rien, McGregor n'a pas toujours été autant sûr de lui. Son attrait pour le combat, à en croire le principal intéressé, est venu à l'adolescence, lorsqu'il a franchi les portes d'un des clubs de boxe locaux dans le but d'apprendre à se défendre contre les caïds de son collège. Très tôt intéressé par le MMA, McGregor va voir sa carrière connaître quelques remous, avec notamment une défaite dès son troisième combat face au Lituanien Artemij Sitenkov, après laquelle le natif de Dublin a même voulu arrêter sa carrière, avant de se raviser. Après quelques combats spectaculaires, il se fait remarquer par l'UFC qui l'engage en 2013.


En juillet 2015, il devient champion UFC des poids-plumes après une victoire sur l'Américain Chad Mendes, avant de terrasser le Brésilien Jose Aldo le 12 décembre 2015 d'un K.O. retentissant après seulement treize secondes de combat. En mars 2016, 

McGregor subit un nouveau revers face à Nate Diaz et décide une nouvelle fois de dire stop, avant que l'UFC ne lui ordonne de continuer. Dès l'an dernier, la perspective d'affronter Mayweather fait son chemin et l'idée d'empocher le jackpot dans un combat mondialement reconnu attire McGregor. En effet, malgré sa défaite samedi soir, l'Irlandais est assuré de toucher un chèque de 70 millions au minimum, et jusqu'à jusqu'à 150 millions.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter