VIDÉO - Roland-Garros 2017 : Halep, Kerber, Muguruza ... Qui pour remporter le tournoi féminin ?

SPORT
DirectLCI
TENNIS - L'édition 2017 de Roland-Garros va bientôt ouvrir ses portes et en l'absence des deux anciennes championnes Serena Williams et Maria Sharapova, les cartes semblent totalement redistribuées. Si la tenante du titre Garbine Muguruza va s'efforcer de garder son titre, la numéro une mondiale Angelique Kerber, la vétéran Venus Williams ou encore l'ancienne finaliste Simona Halep, sont en embuscade pour le prestigieux trophée.

Orphelin de deux de ses anciennes championnes Serena Williams et Maria Sharapova, le tournoi féminin de Roland-Garros, édition 2017, va bientôt ouvrir ses portes. Entre la tenante du titre, Garbine Muguruza, la numéro une mondiale Angelique Kerber, la vétéran Venus Williams ou encore l'ancienne finaliste Simona Halep, la lutte promet d'être des plus disputées.


La chasse au trophée de la porte d'Auteuil est plus que jamais ouverte. La tenante du titre, Garbine Muguruza, est bien présente, et ce, malgré des derniers mois difficiles. Après sa victoire surprise à Roland-Garros en juin dernier face à Serena Williams, la jeune Espagnole a en effet enchaîné les contre-performances avec notamment des parcours avortés à Wimbledon (deuxième tour), aux Jeux Olympiques (huitièmes de finale) ou encore à l'US Open (deuxième tour). En 2017, la septième joueuse mondiale n'a pu faire mieux que les quarts de finale, notamment à l'Open d'Australie ou encore à Indian Wells. Néanmoins, sur sa surface préférée, la terre battue, la native de Caracas, au Venezuela, aura à coeur de tout faire pour conserver son bien.

Nouvelle finale pour Halep ?

Si Maria Sharapova et Serena Williams, respectivement victorieuses à "Roland" en 2014 et 2015, ne sont pas présentes pour cette édition 2017, certaines des meilleures joueuses du circuit sont elles, bien là. À commencer par une ancienne finaliste, la Roumaine Simona Halep. Battue en 2014 par Sharapova, la quatrième au classement WTA réalise des prestations intéressantes ces derniers mois, notamment avec des victoires à Bucarest, à l'Open du Canada et à Madrid en 2016. Cette année, elle a récidivé sur la terre battue madrilène, en prenant le dessus sur la Française Kristina Mladenovic en finale. Nul doute qu'elle voudra de nouveau goûter à la victoire à Paris.


Autre joueuse qui fera tout pour soulever le trophée de Roland-Garros en juin prochain : l'Allemande Angélique Kerber. Malgré une année 2016 flamboyante, qui l'a vu soulever trois trophées, à Stuttgart, l'Open d'Australie et à l'US Open, tout en allant en finale de Wimbledon,  des Jeux Olympiquees et à Cincinnati, la numéro un mondiale vit des semaines difficiles, avec notamment des éliminations prématurées à Madrid (huitièmes de finale) et à Rome (deuxième tour). Reste à savoir si son orgueil de championne fera la différence pendant la quinzaine porte d'Auteuil.

Venus Williams en embuscade ?

Souvent dans l'ombre de sa soeur Serena, Venus Williams pourrait bien profiter de l'absence de sa soeur, enceinte, pour se rappeler aux bons souvenirs des spectateurs du court central Philippe-Chatrier. À 36 ans, l'Américaine est douzième du classement WTA et est auteure de dernières semaines intéressantes. Demi-finaliste à Miami et quart de finaliste à Indian Wells, l'ainée du clan Williams a même atteint la finale de l'Open d'Australie, avant de s'incliner face à sa soeur. Professionnelle depuis 1994, Venus avait disputé la finale de Roland-Garros en 2002, battue une nouvelle fois par ... sa soeur Serena.


Enfin, une dernière joueuse devrait se présenter dans la capitale française avec la ferme intention d'empocher un titre du Grand Chelem, en la personne de Karolina Pliskova. À 25 ans, la joueuse tchèque s'est avérée redoutable en 2016 avec deux titres remportés à Nottingham et Cincinnati, et deux finales disputées à Eastbourne et à l'US Open. Après seulement cinq mois de compétition cette année, la troisième joueuse mondiale a d'ores et déjà égalé son nombre de titres de l'année passée avec deux trophées glanés à Brisbane et Doha.


En plus de ces cinq prétendantes, des joueuses comme la Slovaque Dominika Cibulkova, 5e au classement WTA, la Polonaise Agnieszka Radwanska (9e) ou encore la Russe Svetlana Kuznetsova (8e) pourraient s'inviter à la fête, qui s'annonce plus que rythmée à la Porte d'Auteuil.

Sur le même sujet

Lire et commenter