Roundnet, paddle stepper… Tour d’horizon des nouvelles activités sportives pour les vacances

"Roundnet", "paddle stepper", "wing foil", … Nous avons effectué un tour d’horizon des nouvelles activités sportives pour les vacances. Nos journalistes ont même testé le wing foil à Fouesnant-Les Glénan dans le Finistère.

LUDIQUE - Le roundnet, le paddle stepper ou le wing foil s'invitent sur la plage et sur l'eau. TF1 a testé les nouvelles activités sportives estivales de rigueur notamment en Bretagne.

Round net, paddle stepper, wing foil... Non, ce ne sont pas les éléments de langage d'un team building, mais bien le nom de nouvelles activités sportives, à la mode cet été notamment sur les côtes bretonnes. 

À la croisée du volley, du tennis et du ping-pong, le round net se joue à deux contre deux avec une petite balle et un trampoline. "Le principe, c’est d'envoyer la balle sur le filet, l'équipe adverse a jusqu'à trois échanges chacun, et quand la balle touche le sol, c'est gagné", explique un joueur, dans la vidéo en tête de l'article. Ces amis ont découvert ce sport, terriblement addictif, venu des États-Unis, l'été dernier et ne peuvent plus s'en passer. "On joue souvent le dimanche ou le samedi", précise Thibault.

Toute l'info sur

Le 20h

Côté sport nautique, il y a cet objet flottant non identifié, plus communément appelé paddle stepper. Fervente utilisatrice, Laetitia avance grâce à ses pédales, qui déclenchent des palmes sous la planche. Pour tourner, il lui suffit de presser ses manettes, aux allures de guidon de vélo. "Ça tire sur les jambes, sur les cuisses, sur les fesses, ça muscle aussi les abdos puisqu'il faut se tenir droit", détaille-t-elle. 

Et contrairement au paddle traditionnel, les chutes se font beaucoup plus rares, ce qui permet aussi de rester sec. Un argument que confirme Yves, qui lui aussi s'est essayé à cette activité. "C'est très stable, quand on voit la largeur, l'épaisseur de l'engin, ça ne bouge pas."

Lire aussi

On ne peut pas en dire autant du wing foil, le nouveau jouet des amateurs de sensations fortes. Une planche, une voile, mais petite subtilité... pas de mat. Tout se joue à la force des bras. 

Un exercice périlleux auquel a tenté de s'essayer un journaliste de TF1, accompagné de Malo, le professeur du centre nautique de Fouesnant dans le Finistère. "On va garder la main avant en l'air et la main arrière bien en bas, ensuite peu à peu on va avancer sur la planche, et on peut l'incliner pour prendre de la vitesse et ensuite décoller", explique Malo. Après une quinzaine de tentative, le journaliste a réussi à tenir quelques secondes debout sur la planche. On applaudit la performance ! 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.