Millwall : pour leur retour au stade, les fans huent les joueurs lors de l'hommage à "Black Lives Matter"

Millwall : pour leur retour au stade, les fans huent les joueurs lors de l'hommage à "Black Lives Matter"

RACISME - De retour dans les tribunes, les supporters du club de Championship (deuxième division) londonien ont couvert de lazzis les joueurs, arbitres et entraîneurs qui avaient décidé de poser le genou à terre en soutien au mouvement de dénonciation des violences racistes.

Ils espéraient marquer le coup pour le retour du public au stade. La première fois depuis le 29 février. Genou à terre, les joueurs de Millwall et de Derby County, qui s'apprêtaient à disputer un match comptant pour la 16e journée de Championship (la D2 anglaise), apportaient ainsi leur soutien au mouvement Black Lives Matter. Mais ce geste collectif à destination d'un mouvement global des violences à l'égard des noirs, partagé par les membres du staff et les arbitres, a été accompagné... de huées.

Sitôt le coup de sifflet donné par l'arbitre, les chants des 2000 supporters présents dans les tribunes du Den se sont tus, pour laisser la place aux cris des supporters de Millwall. "Relevez-vous, bande de cons", peut-on entendre notamment sur une vidéo de l'incident qui circule sur Twitter où, entre autres justifications, les partisans de cette démarche relevaient qu'il ne s'agissait pas de racisme mais de lutte contre un mouvement "marxiste" et "qui a saccagé la statue de Churchill".

Des arguments qui ne convainquent par Aaron Bastani, écrivain et journaliste de gauche : "Des fans de Millwall ont hué leurs joueurs pendant qu'ils mettaient genou à terre. D'autres en ligne le justifient que c'est parce que BLM serait marxiste, anarchiste, anti-britannique ou antisémite. La véritable raison est plutôt simple : ce sont des crétins racistes"

Lire aussi

Une honte absolue- Colin Kazim-Richards, joueur de Derby County

Les supporters de Millwall impliqués dans cette dénonciation d'un mouvement antiraciste se rappellent en effet au douloureux souvenir des observateurs de ce club de a banlieue sud de Londres. Dans les années 1970, il fut ainsi une place centrale du hooliganisme britannique, mouvement violent et sympathisant des théories d'extrême droite. 

L'incident n'est pas passé inaperçu. La Fédération anglaise de football (FA) a déclaré qu'elle supportait "tous les joueurs et membres de staff qui souhaitent s'impliquer de manière respectueuse contre les discriminations, y compris en mettant le genou à terre" et a condamné "fortement le comportement de tous les spectateurs qui s'y sont vocalement opposés". 

 Côté sportif, joueurs et entraîneurs n'ont pas plus apprécié l'attitude des fans. Comme le relève The Guardian, le joueur de Derby Colin Kazim-Richards, qui a répondu aux huées en se relevant, le poing en l'air, a parlé d'une "honte absolue", tandis que le manager de Millwall, Gary Rowett, a rappelé que ce geste n'était pas "politique mais anti-discriminatoire". Enfin, l'ancien attaquant star Wayne Rooney, manager par intérim de Derby County, s'est étonné de la réaction : "Avec tout ce qui s'est passé récemment, c'était très surprenant". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

EN DIRECT - Covid-19 : des chiffres "effroyables" au Royaume-Uni, Johnson met en cause le nouveau variant

EN DIRECT - Etats-Unis : Amazon propose son aide à Biden pour la campagne de vaccination

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Lire et commenter