"Quelqu'un qui voulait absolument gagner" : l'hommage de Basile Boli à Bernard Tapie

"Quelqu'un qui voulait absolument gagner" : l'hommage de Basile Boli à Bernard Tapie

TÉMOIGNAGE - Ancien joueur de l'Olympique de Marseille et buteur décisif en Coupe d'Europe en 1993, Basile Boli a rendu hommage à Bernard Tapie, président du club à l'époque, sur le plateau du 20H de TF1 dimanche soir.

"C'était un meneur d'hommes, quelqu'un de très ambitieux". Sur le plateau du 20H de TF1, Basile Boli, ancien joueur de l'Olympique de Marseille, que Bernard Tapie a présidé entre 1986 et 1993, est venu rendre un dernier hommage au "boss". Décédé dimanche matin, l'homme d'affaires, passionné de football, a donné au club phocéen sa seule victoire en Coupe d'Europe, la Ligue des Champions en 1993.

Toute l'info sur

Décès de Bernard Tapie

"C'était quelqu'un qui voulait absolument gagner, qui vivait avec passion le football. Cette ville de Marseille s'identifiait complètement à ses ambitions et c'est le seul président qui parlait plus longtemps que l'entraîneur. L'entraîneur donnait ses plans tactiques, et ensuite, il parlait à ses joueurs comme si c'était leur dernier match", se souvient celui qui a marqué le but décisif contre l'AC Milan.

En vidéo

Mort de Bernard Tapie : "C'était comme mon père", confie Jean-Pierre Papin, ancien joueur de l'OM

Dans les vestiaires, Bernard Tapie est parfois doux, parfois enragé. "Il nous secouait et en même temps, il avait de l'affection, des mots", assure l'ex-joueur. Un président qui "trainait" tout le monde derrière lui. "Je suis arrivé d'Auxerre, je n'avais pas de titres. Marseille, avec Bernard Tapie, c'est cinq titres, deux coupes de France, une coupe d'Europe perdue et une gagnée. C'est vraiment une ambition footballistique qu'on a jamais vu en France", confie Basile Boli, ému. 

Lors de cette finale de 1993, le joueur demande à sortir du terrain, le président l'arrête. "C'est lui qui me retient, ça ne veut pas dire que c'est lui qui a marqué le but, mais il a joué un rôle", sourit-il. 

Bernard Tapie a fait du football un show, un spectacle, ce qui fait que les Marseillais l'ont dans le cœur- Basile Boli

À Marseille, ville qu'il portait dans son cœur et où il prévoyait de finir ses jours, il marque à jamais l'histoire et la "physionomie" du football. "Quand on allait voir un match, on ne restait pas à la fin. Bernard Tapie en a fait un show, un spectacle, ce qui fait que les Marseillais l'ont dans le cœur. Il a marque de son empreinte cette ville avec l'ambition qu'il avait et autour du club, il a vraiment apporté ce qu'il fallait apporter", explique Basile Boli.

Lire aussi

Les deux hommes sont restés proches, même après la fin de la carrière du joueur. Ce dernier est même allé rendre visite à Bernard Tapie en prison, en 1997, alors qu'il avait été condamné dans l'affaire VA-OM pour corruption. "Ça m'a marqué, car j'avais l'impression que c'était moi qui étais en prison et lui, qu'il était dehors. C'était le genre de personne qui avait toujours la capacité de faire de tous les gens qui l'entourait des vainqueurs". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.