VIDÉO – Usain Bolt : "Une reconversion dans le foot ? J’aimerais bien essayer, oui"

DirectLCI
ATHLÉTISME – À quelques semaines de ses toutes dernières courses, aux Mondiaux de Londres (4-13 août), Usain Bolt a répondu aux questions de Julien Arnaud pendant le JT de 20h de TF1. Toujours plein d’assurance, le sprinteur le plus célèbre de la planète évoque ses pistes pour la suite, et la trace indélébile qu’il laissera dans son sport, quoi qu'il arrive.

Ses apparitions médiatiques, comme ses courses, sont fulgurantes et intenses. Il s’agit d’en profiter : dans quelques semaines, les exploits, comme les déclarations d’athlète d’Usain Bolt, seront à ranger au rayon des souvenirs. Les Mondiaux d’athlétisme de Londres (4-13 août) seront en effet sa toute dernière compétition. En attendant, le Jamaïcain a gratifié la France de sa présence, et de ses petites phrases, ce mercredi soir, en répondant aux questions de Julien Arnaud, en duplex de Monaco, durant le JT de 20h de TF1.

Je suis naturellement détendu. Il y a forcément du stress mais je sais de quoi je suis capable.Usain Bolt

"Je suis heureux d’être ici. Pour moi, cela a été une longue carrière. J’ai accompli tant de choses, mais je suis impatient de commencer un nouveau chapitre de ma vie, même si je suis triste qu’un autre se referme", a-t-il embrayé quand il a été interrogé au sujet de son état d’esprit actuel. A-t-il déjà un meilleur souvenir, classé plus haut que les autres ? "Ce sont mes premiers Jeux olympiques qui me viennent immédiatement à l’esprit. Le moment où, pendant le 4x100m, je passe le témoin à Asafa Powell en criant son nom. C’était un instant exceptionnel", lâche-t-il, le regard brillant, à l'évocation de cette joie collective, sans doute rare à l'échelle d'un sport aussi individuel.

Au-delà de ses performances, les gens retiendront surtout sa personnalité fantasque, en contradiction totale avec l’image du sprinteur au regard fermé longtemps en vigueur. "Je suis naturellement détendu, sourit-il. Il y a forcément du stress mais je sais de quoi je suis capable. Je me fais confiance, je suis concentré, ensuite ce n’est plus qu’une question d’exécution." Il y a d’ailleurs aussi, dans cette attitude, quelque chose de l’ordre du partage : "Faire le show, c’est dans ma personnalité. Quand je suis vraiment heureux, cela se voit. J’adore l’exprimer et le public aime. Cela plaît à tout le monde."

Mes records du monde ne seront pas battus avant mes 60 ou mes 70 ans.Usain Bolt

Bien sûr, il restera aussi tous les records du monde : celui du 100m, du 200m, du 4x100m… Combien de temps pense-t-il qu’ils tiendront ? "Un bon moment, répond-il, dans ce sempiternel mélange sincère d’arrogance et de lucidité. Je regarde un peu ce qui se passe dans mon sport et je ne pense pas qu’ils seront battus de sitôt. En tout cas pas avant mes 60 ou mes 70 ans." Se pose, enfin, la question de la suite, avec notamment cette idée, qu’il avait lui-même évoquée, de se lancer dans le football. "J’y ai un peu réfléchi et je ne peux rien confirmer, je ne sais pas ce que je vais faire, tempère aujourd'hui cet inconditionnel de Manchester United. Je ne suis sûr de rien mais j’aimerais bien essayer, oui. Ce qui est sûr, c’est que je vais prendre des vacances. Ensuite je parlerai aux gens du foot et je verrai." On a hâte. Mais pas trop non plus.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter