Vendée Globe : l’impressionnant sauvetage de Kevin Escoffier

Vendée Globe : l’impressionnant sauvetage de Kevin Escoffier

Espérance et fraternité, c'est à ça que Kevin Escoffier doit la vie. La nuit dernière, il a passé plus de dix heures dans un canot de sauvetage avant d'être secouru par le skipper français, Jean Le Cam.

Il est difficile de trouver les mots quand on vient d'avoir la peur de sa vie. Mais désormais, Kevin Escoffier et sain et sauf sur le bateau de Jean Le Cam. Hier après-midi, ce marin de 40 ans lutte dans une mer déchaînée, vents forts avec des creux de cinq mètres. Une vague géante finit par briser son monocoque. Kevin Escoffier abandonne alors son bateau et déclenche sa balise de détresse. Il se retrouve seul à bord d'un radeau de secours à plus de 1 000 km des côtes sud-africaines.

Toute l'info sur

Le 20h

Jean Le Cam est à deux heures de distance est se déroute aussitôt. Trois autres marins viennent au secours du naufragé, mais le doyen de la course arrive le premier. Après onze heures d'angoisse en pleine mer et en pleine nuit, c'est le soulagement pour Kevin Escoffier. En ce moment, les deux marins partagent à bord les rations pour un seul homme. Une frégate française devrait récupérer Kevin Escoffier dans six jours au large des îles Kerguelen. L'histoire d'une solidarité de toujours entre marins. Il y a douze ans, c'était Jean Le Cam qui était dans la peau du naufragé. À l'époque, il avait été secouru par Vincent Riou, un autre concurrent des Vendée Globe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de 5.950 Français en réanimation, 324 décès en 24h

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Castex annonce la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre"

Variant brésilien : comment éviter sa propagation en France ?

Lire et commenter