Les dernières heures en mer de Sébastien Destremau, héroïque dernier du Vendée Globe

SPORT
DirectLCI
LIGNE D'ARRIVÉE - Le skipper français Sébastien Destremau a terminé son Vendée Globe, dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 mars. Le 18e et bon dernier de la course a emprunté le chenal du port des Sables d'Olonne aux alentours de 13h. Il termine 18e. Retour sur un parcours ponctué d'embûches.

Sauts de joie pour Sébastien Destremau. Le skipper français a franchi la ligne d'arrivée dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 mars au large des Sables-d'Olonne, terminant 18e de la course et clôturant ainsi la 8e édition du Vendée Globe. Après plus de 124 jours de mer. Le 19 janvier dernier, c'était Armel Le Cléac'h qui franchissait la ligne en vainqueur au terme de 74 jours de navigation. 

Engagé à présent dans le chenal du port des Sables d'Olonne, Sébastien Destremau ne cache pas sa joie et son soulagement. "J'attends ça avec impatience", confiait-il à bord de son monocoque, impatient de voir le public qui devrait se presser pour l'accueilir. " La sortie du chenal, j'ai vécu ça avec des dizaines de milliers de personnes, mais c'était partagé avec les autres skippers. Aujourd'hui, il n'y a que moi qui rentre et tous les gens viendront fêter la clôture du Vendée Globe avec moi". 

En vidéo

Vendée Globe : Destremau a franchi la ligne

Tempêtes ou vents faibles, moments de découragement, pénurie de vivres qui l'avait forcé à ne plus manger qu'un seul repas par jour... Rien n'a été épargné au Varois, qui devrait ranger ces galères parmi les souvenirs inoubliables de ce Vendée Globe. D'ailleurs, n'avoue-t-il pas désormais : "C'est dur, oui, mais c'était fabuleux." 

En vidéo

Destremau : "Les Sablais sont des malades"

Sur le même sujet

Lire et commenter