Victoire face à l'OM en Coupe de France : la fierté des habitants de Canet-en-Roussillon

Victoire face à l'OM en Coupe de France : la fierté des habitants de Canet-en-Roussillon

LIESSE - Les amateurs du Canet-en-Roussillon ont battu l'Olympique de Marseille (2-1) dès le stade des 16es de finale de Coupe de France par les amateurs. Les supporters de cette équipe évoluant en National 2 ne masquent pas leur fierté.

L'Olympique de Marseille, déjà éprouvé par une saison médiocre, a été éliminé dimanche 7 mars à Perpignan dès le stade des 16es de finale de Coupe de France par les amateurs du Canet-en-Roussillon (2-1) qui évoluent en National 2, l'équivalent de la 4e division. Le club olympien, actuellement huitième de Ligue 1, a été battu par des buts de Jérémy Posteraro (21e) et Yohan Baï (71e) pour le dernier match sur le banc de Nasser Larguet, entraîneur intérimaire qui laissera sa place la semaine prochaine à l'Argentin Jorge Sampaoli.

Ce lundi 8 mars est un jour de gloire pour Jérémy Posteraro, milieu de Canet, droitier, passé par Martigues et Marignane, tout près de Marseille, qui a expédié en pleine lucarne de Pelé un superbe coup franc. Un beau cadeau d'anniversaire pour ce joueur qui fêtait ce soir-là ses 30 ans. Aujourd'hui, tout le monde l'arrête dans la rue pour le féliciter : "Au début, c'est vrai qu'on se regardait tous, on n'y croyait pas trop", nous confie le joueur de Canet-en-Roussillon Football Club (CRFC). "On a seulement réalisé quand tout le monde est rentré dans les vestiaires. C'est magnifique !". De son côté, Marseille a égalisé à la 38ᵉ mais c'est finalement Yohan Bai qui a permis aux Catalans de remporter le match. 

Toute l'info sur

Le 13h

Malgré le Covid, l'impact toujours aussi vivace pour la Coupe de France

Pour les habitants de Canet-en-Roussillon et ses amateurs de quatrième division, c'est un rêve devenu réalité. Une victoire d'autant plus remarquable que la ville ne jouait plus en championnat. De quoi réveiller la fierté locale. "Nous sommes des Canétois, et les Canétois, ils sont plus forts que les Marseillais !", clame un supporter. "Ils ont fait un match superbe", affirme une autre admiratrice. 

Le match, sous couvre-feu, s'est déroulé sans public et les supporters n'ont pas non plus pu fêter la victoire dans la rue. Mais une chose est sûre, les spectateurs ont explosé de joie devant leur écran. Dans les têtes, resteront ces images de pluie et de larmes mêlées. Une preuve s'il en fallait une que, malgré les gradins vides, la Coupe de France fait bel et bien toujours rêver.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de 5.950 Français en réanimation, 324 décès en 24h

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Variant brésilien : comment éviter sa propagation en France ?

Lire et commenter