VIDÉO - Wingsuit : il atteint les 400km/h et bat le record du monde de vitesse

DirectLCI
VITESSE - Le Britannique de 42 ans Fraser Corsan a battu le record du monde de vitesse en wingsuit. En sautant d’un avion, il a réussi à atteindre les 400km/h. Son record est désormais en attente de validation par le Guinness World Records.

Il a dépassé la vitesse d'une Formule 1 en un seul saut : 400km/h. Le Britannique Fraser Corsan vient de battre le record du monde de vitesse en wingsuit, ce sport extrême qui consiste à se jeter d'un avion ou d'une falaise, vêtu d'une combinaison spéciale, et de descendre en chute libre avant d'ouvrir un parachute.


Son record doit désormais être validé : il est actuellement soumis au Guinness World Records par la Fédération Aéronautique Internationale. 

Trois autres tentatives de records du monde

Fraser Corsan fait partie des pionniers du wingsuit. C’est en 2001 qu’il acquiert son premier équipement. A l’époque, ils ne sont que 15 dans le monde. Aujourd'hui, ils seraient entre 8.000 et 15.000. Fraser Corsan a déjà sauté 1.300 fois et a plus de 12.000 kilomètres de vol à son actif.


Début 2017, il décidé de se lancer dans un aventure appelée Cirrus Project. Le but : battre quatre records du monde en wingsuit (la vitesse la plus élevée, l’altitude la plus élevée, la durée de vol la plus longue et la distance la plus longue). Si le premier a été réussi, on ne peut pas en dire autant pour les trois autres, perturbés par le mauvais temps. 


Ce projet a pour objectif de soutenir le SSAFA, l'association qui apporte de l’aide aux anciens soldats ayant servis le Royaume-Uni et à leurs familles. Tous les fonds recueillis lui seront directement destinés.

Un sport dangereux

Si les images de ce sport peuvent donner envie aux amateurs de sensations fortes, il faut rappeler qu'il reste très dangeureux. Les wingsuiters atteignent des vitesses impressionnantes et en fonction de la météo, les accidents sont parfois inévitables. Chaque année, de nombreux morts sont recencés. En 2016, cinq personnes ont été tuées dans la station de Chamonix, spot prisé des wingsuiters. La ville de Haute-Savoie avait alors pris un arrêté pour suspendre la pratique de ce sport extrême. En octobre 2016, un Russe s'était tué en percutant un immeuble sous les yeux de plusieurs témoins. 


Deux mois auparavant, un Italien de 28 ans s’était tué dans les Alpes suisses. Équipé d’une GoPro, il diffusait son saut en direct sur Facebook… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter