VIDÉOS - JO 2016 à Rio : la flamme olympique est arrivée au Brésil, dans un contexte politique très tendu

VIDÉOS - JO 2016 à Rio : la flamme olympique est arrivée au Brésil, dans un contexte politique très tendu

JEUX OLYMPIQUES - A 94 jours de la cérémonie d'ouverture de cette 31e Olympiade de l'ère moderne (5-21 août), la flamme est arrivée ce mardi par avion à Brasilia. Dans les prochaines semaines, elle va donc sillonner tout le Brésil, où la présidente Dilma Roussef espère que la perspective des JO va faire retomber la pression qui pèse sur ses épaules.

Le sport comme enjeu politique. A l'heure où la flamme olympique a entamé mardi la première étape d'un parcours dans tout le Brésil jusqu'aux JO de Rio en août prochain, cette arrivée en provenance de Genève (Suisse) est presque éclipsée par la crise politique que connaît le pays depuis plusieurs semaines.
 
Empêtrée dans un scandale de corruption qui touche une grande partie de la classe politique brésilienne, la présidente Dilma Rousseff, qui est au bord de la destitution, a tout de même réceptionné le mythique objet pour ce qui pourrait être un de ses derniers actes plus symbolique que politique.
C'est donc dans ce contexte tendu, et alors que les manifestations de la population se poursuivent, que la flamme va parcourir des milliers de kilomètres à travers plus de 300 villes. La célèbre torche passera par des rituels indigènes, voguera à bord d'un canoë, fera du cheval, sera suspendue à un hélicoptère ou plus simplement portée à pied par l'un des 12.000 relayeurs, jusqu'à son arrivée le 5 août dans le stade Maracana de Rio, ouvrant les premiers JO en terre sud-américaine. 
C'est Fabiana, capitaine de l'équipe du Brésil féminine de volley double championne olympique en titre, qui a été choisie pour être la première relayeuse du feu sacré de l'olympisme à Brasilia. 
 
Pas de trêve olympique pour Dilma Rousseff ?
 
Allumée en avril sur le site antique grec d'Olympie, la flamme a été remise à Mme Rousseff. "Nous traversons une période très difficile, vraiment critique de l'histoire du pays et de l'histoire de la démocratie mais le Brésil saura offrir le meilleur accueil aux athlètes et aux visiteurs étrangers", a-t-elle affirmé. 
La dirigeante, qui a de fortes chances d'être mise à l'écart du pouvoir par le Sénat brésilien pendant 180 jours au plus, ne devrait donc pas assister aux Jeux en tant que présidente. Ce qui la rendrait "très triste", parce qu'elle a "déployé de grands efforts pour la tenue de ces Jeux", a-t-elle dit dernièrement sur CNN.
 
Et même si ce parcours de la flamme depuis la Grèce vers le Brésil se veut un hommage à l'Antiquité, une autre tradition, qui veut qu'une trêve olympique, appliquée à l'époque pour les athlètes des cités pourtant rivales puisse se rendre au tournoi d'Olympie, soit respectée a peu de chance de l'être en 2016.
 
À LIRE AUSSI
>>  Porte-drapeau pour les JO 2016 : les Français veulent Riner
>> Toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Présidentielle 2022 : que retenir du premier meeting de campagne d'Éric Zemmour ?

Prime de Noël 2021 : à quelle date sera-t-elle versée et pour quel montant ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.