Wawrinka surclasse Djokovic et s'offre son premier US Open

Wawrinka surclasse Djokovic et s'offre son premier US Open

GRAND CHELEM – Le Suisse Stan Wawrinka a remporté dans la nuit de dimanche à lundi le troisième Grand Chelem de sa carrière, son premier US Open, en battant le numéro 1 mondial Novak Djokovic en quatre sets.

Si certains en doutaient encore, Stan Wawrinka a confirmé dans la nuit de dimanche à lundi qu’il faisait bel et bien partie de la caste des grands noms du circuit ATP. Opposé à Novak Djokovic en finale de l’US Open, le Suisse a littéralement surclassé le numéro 1 mondial en quatre sets (6-7, 6-4, 7-5, 6-3) et près de 4 heures de jeu, s’offrant par la même occasion le troisième Grand Chelem de sa carrière à l’âge de 31 ans, le premier sur le sol américain, après avoir déjà conquis l’Open d’Australie (2014) et Roland-Garros (2015).

Ce troisième Majeur, le Suisse est allé le chercher au mental, comme souvent, puisqu'il avait dû repousser une balle de match contre le Britannique Daniel Evans qu'il avait fini par battre en cinq sets en 8e de finale. Dimanche soir, "Stan the Man" n’a pas connu pareille frayeur, mais son entame de match face à Djokovic laissait augurer une finale déséquilibrée et la mise en action du rouleur compresseur serbe qui avait passé 9 heures de moins sur le court que son adversaire depuis le début du tournoi en raison notamment des nombreux abandons qui ont accompagné son parcours new yorkais.

J'ai encore du mal à réaliser- Stan Wawrinka

Mais le Suisse qui n'avait remporté que quatre de ses 23 précédents duels avec "Djoko", a pris l'ascendant mental et physique dès le début de la deuxième manche et l'a conservé jusqu'au terme de la soirée. Plus précis, plus costaud, plus fort, tout simplement, Wawrinka faisait la loi sur le court et baladait un Novak Djokovic à la peine. Touché à un orteil du pied droit, atteint au moral, il n'a plus marqué que trois jeux dans le dernier set et offert la victoire au numéro 3 mondial sur la deuxième balle de match avec une 46e et dernière faute directe. 

Le doigt pointé sur la tempe, pour signifier que le tennis se joue aussi à la force du mental, Wawrinka pouvait savourer sa victoire de prestige.  "Je suis vidé, émotionnellement et physiquement, cela a été un combat très dur contre Novak, j'ai encore du mal à réaliser", a admis le Suisse, vainqueur de ses onze dernières finales, dont trois en Grand Chelem. S’il fallait une preuve supplémentaire de l’incroyable constance de Wawrinka dans les tournois qui comptent, en voilà une.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

    En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

    Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

    Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

    Covid-19 : un antidépresseur déjà sur le marché efficace pour réduire les hospitalisations ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.