Wimbledon : la police renforce son dispositif par crainte d'attentats

Wimbledon : la police renforce son dispositif par crainte d'attentats

TENNIS – Alors qu'une trentaine de Britanniques figurent parmi les victimes de l'attaque terroriste de Sousse en Tunisie, Scotland Yard a annoncé un renforcement de la sécurité autour des sites-clés mais aussi dans les lieux publics. C'est le cas du All England Lawn Tennis club qui accueille jusqu'au 12 juillet, le tournoi de Wimbledon.

La menace est réelle. Et les Britanniques en ont pris dramatiquement conscience alors que 30 de leurs compatriotes ont perdu la vie vendredi, tombés sous les balles du terroriste Seifeddine Rezgui sur les plages de Sousse. A compter de lundi, sur les vertes pelouses du All England Lawn Tennis Club, au sud-ouest de Londres, la surveillance va monter d'un cran.

Plus de policiers et un trafic surveillé de près

Un porte-parole de Scotland Yard a annoncé un renfort substantiel de policiers, dont certains patrouilleront en civil. Davantage de routes seront également fermées, afin de surveiller le site où va se dérouler le tournoi de Wimbledon et où se massent près de 500.000 personnes durant les treize jours de compétition.

Outre-Manche, la tension est évidemment à son comble, le Premier ministre David Cameron évoquant même "la menace très sérieuse qui plane sur le pays". Il y a quelques jours, le survol des terrains de tennis londoniens par drone,  rapporté The Guardian a renforcé encore un peu plus le sentiment d'insécurité. Une réalité exacerbée par le funeste10e anniversaire des attentats qui avaient visé Londres qui, le 7 juillet 2005, et avaient fait 56 morts et 700 blessés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 42.252 nouveaux cas, plus de 2.000 personnes hospitalisées en réa

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.