WIMBLEDON - Tsonga-Murray : les quatre plus gros exploits de "Jo" en Grand Chelem

WIMBLEDON - Tsonga-Murray : les quatre plus gros exploits de "Jo" en Grand Chelem

PERFORMANCE - Opposé à Andy Murray, joueur le mieux classé parmi les quarts de finaliste, Jo-Wilfried Tsonga brigue une troisième demi-finale à Wimbledon. Il part dans la peau de l’outsider mais pourra s’appuyer sur quelques exploits réalisés en Grand Chelem tout au long de sa carrière.

Novak Djokovic, Roger Federer, Rafael Nadal, Keï Nishikori... les tout meilleurs joueurs mondiaux ont tous subi au moins une fois la loi de Jo-Wilfried Tsonga en Grand Chelem. Si Andy Murray a perdu face au Français en 2008 lors du premier tour de l'Open d'Australie, il n'affichait pas la même régularité et n'inspirait pas la même crainte. Battre le Britannique au meilleur de sa forme, le Français n'est jamais parvenu à le faire. C'est d'ailleurs le seul "gros joueur" qui manque à son tableau de chasse. Pour le battre mercredi, il devra s'appuyer sur ses plus grands exploits réalisés en Grand Chelem. Il est d'ailleurs devenu le Français le plus victorieux en Grand Chelem (104 victoires). Florilèges non-exhaustif de ses plus grandes perfs'.

Open d'Australie 2008, demi-finale, victoire face à Nadal
C’est la première grosse performance du Manceau en Grand Chelem. C’était il y a huit ans déjà. 38e joueur mondial à l'époque, il s’est hissé en demi-finale où il a affronté et battu Rafael Nadal, déjà passé du statut de jeune espoir à maître de la terre battue. Dès le début du match, le Français est décomplexé. Son coup droit était puissant, son revers gênait considérablement l’Espagnol, lequel fut incapable d’asséner ses coups droits d’attaque de coutume si destructeurs.

Et que dire du jeu de Tsonga à la volée. Celui que l'on compare alors physiquement à Mohammed Ali a tout simplement dégoûté l’Espagnol ce jour-là (6-2, 6-3, 6-2) : "Je suis tombé sur quelqu'un qui jouait à un niveau incroyable, a témoigné à chaud le Majorquin. Prenez ses volées, il y en a certaines, je n'arrive toujours pas à y croire. Son niveau de ce soir n'est pas son vrai niveau, il ne peut pas jouer comme ça toutes les semaines. Impossible", tentait de se rassurer l’Espagnol. Défait en finale contre Novak Djokovic, "Jo" passait de la 38e à la 18e place mondiale, et s'est fait un nom sur le circuit ATP.

Open d'Australie 2010, quart de finale, victoire face à Djokovic
A l’époque, Novak Djokovic n’était pas encore cette machine injouable que l’on connaît aujourd’hui, mais le Serbe était tout de même le tenant du titre à Melbourne. Dans ce début de quart de finale, les deux joueurs se livrent une bataille acharnée et les deux premiers sets sont bouclés au tie-break. Djokovic empoche facilement le troisième avant de baisser de régime physiquement. "J'étais sans doute dans une meilleure forme que lui, il a joué un tennis incroyable pendant les trois premiers sets où le niveau de jeu a été fantastique. Après il a décliné, mais bon, ça lui était déjà arrivé aussi et il avait gagné à la fin" confiait Jo. Le Manceau s’est finalement adjugé les deux derniers sets (7-6, 6-7, 1-6, 6-3, 6-1) et rejoignait Federer en demi-finale. 

 Wimbledon 2011, quart de finale, victoire face à Federer
C’est peut-être le plus bel exploit de sa carrière. En s’offrant Roger Federer, le maître incontesté à Wimbledon, Jo-Wilfried Tsonga a montré qu’il était officiellement un joueur redoutable en Grand Chelem. Victorieux en cinq sets (3-6, 6-7, 6-4, 6-4, 6-4) après avoir perdu les deux premiers, Tsonga a réalisé une énorme performance. Le Suisse n’avait en effet jamais perdu en Grand Chelem après avoir gagné les deux premières manches. Malgré de nombreuses fautes directes dans les deux premiers actes, le Français a conservé ses velléités offensives et a fini par régler la mire techniquement, enchaînant coup gagnant sur coup gagnant.

Le Suisse, déçu, a reconnu que l'issue du match relevait davantage de la victoire de Tsonga que de sa propre défaite : "Je l'avais déjà rencontré, ce n'est pas comme s'il avait 16 ans et que je le découvrais, a-t-il lancé. Je savais à quoi m'attendre, il est capable de grandes choses et de moins bonnes par moments aussi. A chaque fois que ça devenait important, il a sorti le grand jeu. Il a réussi les coups qu'il fallait aux moments qu'il fallait. C'est dur pour moi, mais il a vraiment fait du bon boulot." Tsonga a ensuite été sorti par Novak Djokovic en demi-finale.

Roland-Garros 2015, quart de finale, victoire face à Nishikori
La renaissance à Paris. Demi-finaliste en 2013 Porte d'Auteuil, le Manceau s’est offert une nouvelle chance dans le dernier carré du tournoi parisien. Après avoir battu un bien pâle Tomas Berdych, n°4 à l’ATP, en huitième de finale, le Manceau a écarté pour la première fois de sa carrière un deuxième Top 5 d'affillée en la personne de Keï Nishikori (6-1, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3), sa bête noire jusqu’alors (4 défaites, 1 victoire).

Il faut dire que c'est un tout nouveau Jo-Wilfried Tsonga qui s'est engagé à Roland. Le Français a atteint l'âge de la maturité. Les yeux fermés, il médite à chaque changement de côté et n'explose pas pour célébrer ses points gagnés, ni ne s'apitoie sur son sort sur ses ratés. Vainqueur des deux premières manches, Tsonga s'est appuyé sur ce contrôle de lui-même pour aller remporter le match malgré la perte des troisième et quatrième sets. 

JWT est parvenu à inverser la dynamique dans le cinquième acte en breakant le Nippon à 2-1. Nishikori ne le reverra plus. Le Français s’allonge sur la terre battue. Il écrit à l’aide de sa raquette : "Roland ! Je t’aime !", et donne rendez-vous au public en demi-finale. Mais là encore, le Français n'ira pas plus loin, emporter par la foudre Wawrinka, injouable ce jour-là.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Gérald Darmanin sera aux côtés des policiers qui manifesteront le 19 mai

La Mexicaine Andrea Meza sacrée Miss Univers, Amandine Petit aux portes du top 10

EN DIRECT - Covid-19 : 22.749 personnes hospitalisées, dont 4189 en réanimation, la baisse se poursuit

Paiements en ligne par carte bancaire : ce qui change depuis ce week-end

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.