"On a touché le fond" : le XV de France au bout (du bout) du rouleau

DirectLCI
BILAN - L'équipe de France a conclu sa tournée automnale sur un inquiétant match nul concédé samedi à la U Arena de Nanterre face au Japon (23-23). Un résultat qui sonne comme une défaite alors que les hommes de Guy Novès viennent d'enchaîner leur 7e match sans victoire.

Trente-cinq ans qu'on n'avait pas vu ça. Samedi soir, la série de six revers, dont cinq test-matches, s'est arrêtée. A la faveur d'un match nul (23-23) concédé sur la pelouse synthétique et sous le toit couvert de la U Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine). Difficile (impossible) de s'en contenter. 


A plus fortes raisons quand on jette un coup d'oeil au calendrier et qu'on se dit que dans trois mois (le 3 février), ces mêmes joueurs renfileront le maillot tricolore pour défier l'Irlande en ouverture du Tournoi des VI Nations. D'ici là, de l'eau aura coulé sous les ponts et il en faudra des litres pour laver la tête des nombreux joueurs du XV de France (Novès en a testé 65) qui, non content de ne pas avoir trouvé son style, traversent aujourd'hui  "une véritable perte de confiance". 

"Le contenu m'alerte, sa pauvreté me tracasse. C'est pour ça que je parle de perte de confiance : ces joueurs ont montré lors du dernier Tournoi, et en novembre dernier, une capacité à produire qu'on n'a pas retrouvée ce soir (samedi)", reconnaît Guy Novès, le sélectionneur qui se retrouve plus-que-jamais en difficulté. Le mal est profond, le staff le sait. Les joueurs aussi. 

Ce sont des moments vraiment difficiles"Guilhem Guirado, capitaine du XV de France

Après le match, les "anciens" se sont montrés sans concession à l'égard d'eux-mêmes. Mathieu Bastareaud admet "qu'on a peu un touché le fond (...).  On ne peut pas faire pire que maintenant. Il va falloir retrouver un peu de confiance, qui a complètement déserté cette équipe."  Le son de cloche n'est pas différent pour le capitaine, Guilhem Guirado : "On est tous touchés car on a fait un match catastrophique. Notre bilan est très décevant. Ce sont des moments vraiment difficiles. On est très touchés." 

En vidéo

Le capitaine du XV de France, Guilhem Guirado

Tout le contraire de l'Angleterre. Pendant que les Bleus butaient sur la 11e nation mondiale, notre rival honni de l'hémisphère nord étrillait les Samoa (48-14) et, après avoir battu l'Argentine (21-8) et l'Australie samedi dernier (30-6). enregistrait une 22e victoire en 23 matches depuis qu'Eddie Jones est arrivé à la tête de la sélection... 


Pour la petite histoire, le XV de France accueillera celui de la Rose le 10 mars. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter