L'affaire Vincent Lambert : un interminable déchirement

L'affaire Vincent Lambert : un interminable déchirement

  • EMBLÉMATIQUE • Le cas de Vincent Lambert est devenu le symbole des débats autour de l’acharnement thérapeutique et de la fin de vie. Cet ancien infirmier psychiatrique de 42 ans est tétraplégique et dans un état végétatif depuis un accident de voiture en 2008. Alors que le CHU de Reims avait engagé en 2013 un protocole d’arrêt des soins, ce dernier n’a toujours pas pu aboutir.

  • BATAILLE JUDICIAIRE • La famille de Vincent Lambert se déchire sur son sort. D’un côté, le camp de son épouse Rachel, rassemblant également plusieurs frères et soeurs et son neveu François. Ils soutiennent que Vincent Lambert avait "clairement" indiqué ne pas souhaiter d'acharnement thérapeutique. De l’autre, ses parents, fervents catholiques, et d’autres frères et soeurs, s’opposent catégoriquement à l’arrêt des soins et multiplient les recours.

  • COUP DE THÉÂTRE • Après que les traitements ont été arrêtés le 2 juillet, suite à une décision de la Cour de cassation en ce sens, Vincent Lambert décède le jeudi 11 juillet au matin, près de 11 ans après l'accident de la route qui l'avait rendu tétraplégique et en état végétatif.

Chronologie