Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

  • SCANDALE • L’affaire éclate le 19 novembre 2018, quand Carlos Ghosn est arrêté alors qu'il vient d'atterrir à Tokyo à bord d'un jet privé. Le PDG de Renault, également président du conseil d’administration de Nissan et Mitsubishi, est soupçonné d’avoir omis de déclarer une grande partie de ses revenus aux autorités boursières entre 2010 et 2015. Il est également accusé par Nissan d’avoir utilisé des biens de l’entreprise à des fins personnelles.

  • DÉCHU • Le dirigeant franco-libano-brésilien, âgé de 64 ans, était à la tête de la plus puissante alliance automobile au monde. Placé en détention provisoire, il est rapidement révoqué de ses fonctions au sein de Nissan et Mitsubishi. Il démissionne officiellement de la présidence de Renault le 23 janvier 2019.

  • REBONDISSEMENTS • Tandis que Carlos Ghosn crie au complot, les accusations s’accumulent. Le 11 janvier, il est mis en examen pour abus de confiance au Japon. Le 7 février, c’est Renault qui signale à la justice française un versement à son “bénéfice personnel” de 50.000 euros dans le cadre d’un mécénat avec le Château de Versailles, où il s’était marié le 8 octobre 2016. Le 4 avril, nouvelle arrestation, sur fond de soupçons de détournements de fonds de Nissan portant sur 15 millions de dollars.

Chronologie