Griveaux emporté par la divulgation d'une sextape

  • RÉVÉLATION • Le 12 février 2020, un article de blog, signé de l'activiste russe Piotr Pavlenski, révèle des échanges privés, dont deux vidéos à caractère sexuel, attribuées à Benjamin Griveaux, candidat LaREM à la mairie de Paris. L'existence de ses vidéos envahit les réseaux sociaux après le député Joachim Son-Forget, ex-membre du groupe LaREM à l'Assemblée, les a signalées dans un tweet, le lendemain soir.

  • ABANDON • Tôt, vendredi 14 février, le candidat se présente au siège de l'AFP. Dans une vidéo, il dénonce des attaques ignobles "mettant en cause sa vie privée" et décide de "retirer [sa] candidature à l'élection municipale parisienne". Agnès Buzyn sera désignée pour le remplacer deux jours plus tard.

  • POURSUITES • L'attaque subie par Benjamin Griveaux via sa vie privée est unanimement condamnée dans la classe politique, certains en profitant pour mettre en cause les réseaux sociaux. Piotr Pavlenski, par ailleurs visé par une enquête pour violences, est placé en garde à vue. De même que sa compagne, Alexandra de Taddeo, qui reconnaît avoir été la destinataire des vidéos intimes. Tout deux sont mis en examen mardi 18 février.

Chronologie

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent